publicité

Route du littoral : quatre gardes à vue dans le cadre de l’enquête préliminaire

Des cadres de la région et un élu sont entendus ce mardi matin par les gendarmes de la Section de recherche et des magistrats du parquet financier. L’enquête porte sur des supposés délits de favoritisme, trafic d’influence et corruption…

© Réunion1ère
© Réunion1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Cela fait 3 ans déjà que des plaintes ont été déposées contre le financement de la Nouvelle Route du Littoral. La première salve a été tirée par les postulants écartés du marché. Sont venus par la suite, les opposants politiques…
Au début, l’enquête était dirigée par le parquet de Saint-Denis.
En 2015, le PNF a repris la main sur ce dossier gigantesque. En 2015, puis en 2016 les magistrats accompagnés des gendarmes ont procédé à des perquisitions à la région, mais également chez Vinci-Bouygues et à la GTOI-SBTPC. Les deux sociétés qui ont décroché le marché de la NRL.
 
Des auditons pour éclaircir les zones d’ombre
 
Après avoir épluché l’ensemble des pièces saisies, les magistrats, spécialisés dans les affaires financières, et les enquêteurs, de la brigade financière au sein de la SR, ont estimé qu’il était temps d’obtenir quelques précisions sur des zones qui restent obscures. Les cadres de la région comme l’élu, convoqués ce mardi 20 juin 2017, n’ont pas été choisis au hasard. Ils peuvent répondre à cette interrogation centrale. Des personnes ont-elles perçu de l’argent dans ce dossier ? Y-a-t-il eu trafic d’influence, corruption et donc favoritisme…
 
L’enquête préliminaire doit permettre de boucler les investigations
 
Il est encore trop tôt pour se prononcer. Les procureurs du PNF rendront leurs conclusions dans les prochains mois. S’ils estiment que des irrégularités ont été commises, ils renverront les prévenus devant le tribunal correctionnel. En revanche, il semble franchement peu probable comme l’écrivent nos confrères du JIR qu’ils ouvrent une information judicaire et confient l’enquête à un juge d’instruction. Le PNF a été créé pour éviter cette étape. La concentration de moyens et de parquetiers spécialistes des affaires financières doivent permettre d’agir dans le cadre de l’enquête préliminaire. Reste à savoir désormais si le marché de la route la plus chère de France, comme l'écrivait le Figaro en 2014, est régulier ou pas...

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play