Saint-André : le bassin de baignade du Colosse (déjà) en eaux troubles ?

baignade saint-andré
Nettoyage du bassin d'eau de mer du parc du Colosse
©AP
Inauguré le mercredi 5 janvier dernier, le bassin du parc du Colosse pourrait ne pas rouvrir au public cette semaine en raison d'une eau de mer devenue impropre à la baignade. Et ce n'est pas son seul souci d'exploitation.

A peine ouverte, déjà fermée. Très attendue par la population saint-andréenne éloignée des plages, la piscine d'eau de mer du parc du Colosse était fermée au public ce lundi 10 janvier pour maintenance, cinq jours seulement après son inauguration.

Mais les opérations menées par l'exploitant avaient des allures de grandes manoeuvres, bien au-delà d'un simple entretien. En cause : une eau devenue verdâtre et impropre à la baignade sur ces 2000 m2 de bassin que les employés municipaux s'emploient depuis à vidanger et nettoyer avant un nouveau remplissage.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère : 

Parc du Colosse : les bassins de baignade changent de couleur

"On essaie de réduire au maximum le temps de fermeture. Mais avec les conditions météo, le fait que l'eau de mer est un peu trouble, peut-être qu'on va devoir décaler la réouverture à jeudi au lieu de mercredi", indique Alain Lan-Yeung, directeur du parc. 

Mais comment expliquer ces fastidieuses opérations de nettoyage, si peu de temps après l'ouverture du site ?

"C'est dû au fait que ce soit de l'eau de mer", répond le directeur du Colosse. "Il n'y a pas de traitement spécifique, pas de désinfection possible, pas de mise en chlore, donc forcément on est soumis à la qualité de l'eau de mer." En fonction des aléas météo et de la fréquentation du site, il faudra donc s'attendre à l'avenir à ce que le bassin soit régulièrement fermé au public pour permettre ces délicates opérations de nettoyage, sachant que le remplissage prend une journée entière. 

La question se pose aussi de savoir si les pompes prévues pour assurer la filtration du bassin au quotidien ont une capacité suffisante pour un  équipement de cette taille.

Bassin eau de mer Colosse
Les employés du parc du Colosse doivent vider et nettoyer le bassin d'eau de mer, cinq jours après son inauguration. ©AP

Une capacité d'accueil à réévaluer

Aucune date de réouverture n'était programmée ce lundi, la durée de l'opération étant indéterminée. Et ce n'est pas le seul souci rencontré dans le cadre de l'exploitation de cet équipement qui a coûté près de 9 millions d'euros à la commune.

"Il va falloir réévaluer la capacité d'accueil", précise ainsi le directeur du parc. "Ce week-end, on avait une file de 150 personnes 15 à 20 minutes avant le début de la session. Au bout de cinq minutes, il n'y avait plus de place dans le bassin. Donc comment gérer les 4 ou 5000 personnes derrière qui sont dans le parc et qui attendent et veulent rentrer ?" s'interroge Alain Lan-Yeung.

La sécurité déjà revue

Mais ce n'est pas tout. En raison des espaces exigus existant entre les plots bétonnés des pontons, potentiellement dangereux pour les enfants, la commune a dû embaucher un troisième maître-nageur. "Cela représente un coût supplémentaire", souligne Alain Lan-Yeung, qui espère "trouver un juste milieu pour l'exploitation de ce parc de manière économique et juste."

Initié par la précédente majorité en 2016, le projet de bassin de baignade du parc du Colosse a vu son ouverture, annoncée pour la mi-octobre 2021, déjà repoussée à ce début d'année 2022. La nouvelle municipalité avait alors opté pour une gratuité de l'accès au site pendant tout le mois de janvier, avant de mettre en place une grille de tarification. Objectif : une fréquentation de 60 000 à 110 000 personnes par an.

Mais avec un investissement "colossal", un coût d'exploitation déjà évalué entre 400 000 et un million d'euros à l'année et les complications rencontrées, il ne faudrait pas que le bassin du Colosse se transforme en bourbier pour la commune saint-andréenne.