Obsèques de Jean-Claude Fruteau : le dernier hommage de Saint-Benoît à son "papa"

hommage saint-benoît
Les obsèques de Jean-Claude Fruteau à Saint-Benoit
Une ville plongée dans le deuil ©Hermione Razafinarivo
A l'église de Saint-Benoit, proches, élus de tous bords et anonymes sont venus nombreux ce vendredi après-midi pour rendre un dernier hommage à l'ancien maire de la commune, Jean-Claude Fruteau, décédé hier à l'âge de 74 ans.

Le temps s'est suspendu à Saint-Benoît où un dernier hommage était rendu à l'ancien maire de la commune Jean-Claude Fruteau, qui s'est éteint hier, jeudi, à l'âge de 74 ans.

C'est Gilbert Aubry, l'évêque de La Réunion en personne, qui a officié pour cette messe d'adieu à l'église du centre-ville de Saint-Benoît. Faute de pouvoir s'installer à l'intérieur par manque de place, une centaine de personnes ont néanmoins tenu à suivre la cérémonie d'adieu depuis l'extérieur, sur le parvis de l'église, où un chapiteau et des bancs ont été installés.

Revoir le reportage de Réunion La 1ère :

Aux côtés des proches et des personnalités politiques, de nombreux anonymes sont également venus rendre un dernier hommage à Jean-Claude Fruteau à l'église de Saint-Benoît

"Aujourd'hui, on perd un papa"

C'est toute la commune qui pleure Jean-Claude Fruteau, une grande figure du monde politique réunionnais. "Aujourd'hui, on est soudé avec notre ancien maire parce qu'il était à la tête de tous les Bénédictins dans tous les quartiers", confie Jocelyne, une anonyme, le coeur gros.

"Quand on avait besoin de lui, il était là pour nous, rajoute-t-elle. Aujourd'hui, on perd un grand homme, un  papa même pour la population de Saint-Benoit. Sa présence va nous manquer"   

Les obsèques Jean-Claude Fruteau
Les obsèques Jean-Claude Fruteau ©Hermione Razafinarivo

"Ne dites pas mourir, dites naître"

Les proches de Jean-Claude Fruteau ont été les premiers à prendre la parole. "Ne dites pas mourir, dites naître", a commencé l'un des petits-fils de l'ancien élu et professeur agrégé de Lettres. Une citation du poème de Victor Hugo, "Ce que c'est que la mort"

Jean-Claude Fruteau était un amoureux des Lettres mais aussi de la chanson française, comme l'a aussi souligné l'une de ses filles lors de la cérémonie. "Il nous réveillait le matin en chantant Brassens, Brel ou Ferrat", a-t-elle confié en évoquant aussi à quelle point Jean-Claude Fruteau était un grand-père protecteur, affectueux et dévoué.

Les obsèques de Jean-Claude Fruteau
Les obsèques de Jean-Claude Fruteau ©Hermione Razafinarivo

"C'est grâce à lui que je suis entré en politique" 

Plusieurs personnalités politiques, des élus de tous bords, ont également tenu à se déplacer pour dire adieu à Jean-Claude Fruteau. L'ancien député et maire aura dirigé la fédération locale du parti socialiste pendant plus de 20 ans.

C'était ainsi un mentor pour Philippe Le Constant, lui-même leader du parti. "J'ai travaillé avec lui pendant plus de trente ans à la mairie de Saint-Benoit, et un peu aussi au Département et au sein de la fédération socialiste. C'est celui grâce à qui je suis entré en politique", confiait-il avant la cérémonie.

Les obsèques Jean-Claude Fruteau
Les obsèques Jean-Claude Fruteau ©Hermione Razafinarivo

L'homme de toute la classe politique locale

"La famille socialiste, tous ceux qui ont fréquenté le parti socialiste à un moment ou à un autre, était là pour lui rendre un hommage, ce qui montre bien que Jean-Claude Fruteau était une figure exceptionnelle", commente à son tour le député socialiste. "C'est vraiment quelqu'un qui travaillait pour La Réunion et qui aimait les Réunionnais qu'il mettait au-dessus de tout, et même au-dessus du parti socialiste".

Le député LFI Jean-Hugues Ratenon était lui aussi présent. "Je me rappelle de cette phrase de 2017 où Jean-Claude Fruteau me disait "Va travailler et tu seras élu" et puis j'ai eu l'occasion de le revoir après quant il m'a dit "Tu vois"..." Le maire de Saint-Joseph Patrick Lebreton était également présent, tout comme son homologue de Sainte-Rose Michel Vergoz. 

Les mots du ministre Sébastien Lecornu 

Après l'hommage de toute la classe politique locale, c'est le ministre des Outremer Sébastien Lecornu qui a exprimé sa tristesse suite à la disparition de Jean-Claude Fruteau.

De par sa personnalité, son dynamisme et son dévouement, il était une figure majeure de la vie politique réunionnaise, toujours à l’écoute et l’intérêt général chevillé au corps. Très investi pour son territoire, il était un fervent défenseur de l’agriculture péi. Il portait en lui de nombreuses valeurs d’égalité sociale et de bien commun, notamment au profit des personnes les plus fragiles. Il s’était retiré de la vie politique en 2020 pour des raisons de santé.

Sébastien Lecornu, ministre des Outremer

Un homme politique engagé

Jean-Claude Fruteau s'est engagé en politique dès 1981 avec le parti socialiste de La Réunion qu’il aura dirigé pendant près de 20 ans. Homme politique engagé, il a occupé successivement les fonctions de conseiller régional, vice-président du conseil général, maire de Saint-Benoît, député européen et de député de la 5ème circonscription de La Réunion à l’Assemblée nationale.