réunion
info locale

Saint-Denis : près de 300 manifestants pour dénoncer la politique d’Emmanuel Macron qui estime qu'il n'y a pas "de grève générale"

président de la république
Manifestation de l'intersyndicale dans les rues de Saint-Denis, jeudi 24 octobre.
Manifestation de l'intersyndicale dans les rues de Saint-Denis, jeudi 24 octobre. ©Géraldine Blandin
A l’appel de l’intersyndicale, près de 300 personnes défilent dans les rues de Saint-Denis pour manifester contre la politique d’Emmanuel Macron. Le chef de l’Etat qui estime "qu’il n’y a pas de grève générale !".
"C’est faux ! Il n’y a pas de grève générale ! Regardez le nombre de manifestants !" Cette déclaration d’Emmanuel Macron depuis le quartier des Camélias à Saint-Denis a exaspéré les syndicats. Au même moment, à l’appel de l’intersyndicale, près de 300 personnes défilent dans le centre-ville de Saint-Denis pour dénoncer la politique d’Emmanuel Macron.

Regardez les images de Réunion La 1ère :  

Tension puis calme à nouveau

Le cortège est parti vers 9 heures du Jardin de l’Etat. Le parcours avait été modifié en raison du dispositif de sécurité mis en place autour de la visite présidentielle. Résultat : les manifestants n'étaient pas autorisés à rejoindre la préfecture de Saint-Denis.

Après 11 heures, alors qu’ils défilaient dans le centre-ville, les manifestants ont eu un échange tendu avec les forces de l’ordre. Ils ont souhaité malgré tout, descendre vers la rue de la Victoire. Finalement, après négociations, ils ont obtenu l’autorisation de poursuivre leurs parcours jusqu’au monument aux morts, avenue de la Victoire. Ils ont ensuite avancé de quelques mètres dans la rue de Paris où se trouve toujours le cortège à 12 heures. Sur place, le calme est revenu et l’ambiance est à nouveau bon enfant.
 

Les revendications

Depuis le début de la manifestation, ils rappellent leurs revendications : "non à la politique anti-sociale, non à la privatisation d'EDF". Ils demandent également "une augmentation significative du SMIC et une revalorisation des minimas sociaux". Les syndicats de La Réunion ont appelé à une grève générale ce jeudi 24 octobre pour la venue d’Emmanuel Macron à La Réunion.

Suivez notre minute à minute de la visite présidentielle en cliquant ici. 
Publicité