Après le féminicide de Sainte-Marie, une action pour sensibiliser contre les violences faites aux femmes

violence sainte-marie
Rassemblement Femmes Solid'air Sainte-Marie Réunion
Il faut multiplier les actions de prévention, réagissent les membres de l’association Femmes Solid’Air après le féminicide survenu ce vendredi 4 mars à Sainte-Marie ©Hermione Razafinarivo
Mobilisée contre les violences faites aux femmes, l'association Femmes Solid'Air était présente au marché de Sainte-Marie ce samedi, pour sensibiliser le plus grand nombre et rendre hommage aussi à Elisa R., la dernière victime de féminicide à La Réunion.

Ce n'est pas un hasard si les membres de l'association Femmes Solid'Air ont choisi le marché de Sainte-Marie, ce samedi 5 mars, pour mener leur action de sensibilisation contre les violences faites aux femmes.

C'est en effet dans cette commune qu'Elisa R., une mère de famille âgée d'une cinquantaine d'années, a été sauvagement tuée, hier vendredi, alors qu'elle se trouvait à son domicile situé dans la rue Notre Dame des Rochers. Son conjoint, le meurtrier présumé, s'est donné la mort le jour-même en sautant du pont de la ravine Charpentier, depuis la quatre-voies. 

Revoir le reportage de Réunion La 1ère :

 

L'association Femmes Solid'air, qui lutte contre les violences faites aux femmes, a rendu hommage à Elisa R., la dernière victime de féminicide à La Réunion

Un hommage rendu à Elisa R.

A trois jours de la journée internationale des droits de la femme, une dizaine de personnes se sont mobilisées ce matin pour condamner ce nouveau féminicide, à La Réunion, et rendre hommage à la victime.

Elles ont rappelé l'importance de multiplier les actions de prévention afin d'éviter de nouveaux drames. Dans leurs mains, des pancartes pour dire non une nouvelle fois à ce fléau qui place La Réunion parmi les départements les plus touchés.

Rassemblement Femmes Solid'air Sainte-Marie Réunion
Les membres de Femmes Solid'air en pleine action de sensibilisation sur le marché de Sainte-Marie, après le féminicide de ce vendredi 4 mars ©Delphine Poudroux

"Fo arèt ek sa!"

Avec des messages qui visent à provoquer un électrochoc au sein de la population. "Fo arèt ek sa!", "La seule chose qui doit être brisée, c'est le silence", pouvait-on notamment lire à côté des prénoms d'autres victimes de féminicide à La Réunion.

"Nous lé là pour faire évoluer les mentalités et on voit bien la difficulté, justement, quand nous rentre un peu dans les conversations avec les autres. C'est justement pou dit à zot que c'est pas normal !", réagit Pierrette Mira, la directrice de l'association Femmes Solid'Air.

Rassemblement Femmes Solid'air Sainte-Marie Réunion
Les femmes victimes de violences doivent briser le silence, martèle l'association Femmes Solid'air ©Delphine Poudroux

D'anciennes victimes de violences étaient également aux côtés de la porte-parole du mouvement ce matin. "C'est des survivantes pour certaines. Elles ont pu échapper à leurs agresseurs et aujourd'hui, elle sont là en soutien pour dire qu'elles aussi, elles auraient pu y passer", poursuit Pierrette Mira.