réunion
info locale

Tourisme : la crainte de la dengue

tourisme
Stéphane Fouassin, président de l’Île de la Réunion Tourisme
©Réunion la 1ère (Stéphane Fouassin)
Avant d’atteindre l’objectif de 600.000 visiteurs en 2018, l’IRT doit surmonter différents obstacles. En particulier, l’épidémie de dengue, redoutée par le président de l’Île de La Réunion Tourisme, Stéphane Fouassin, invité de la matinale sur Réunion la 1ère radio.
Les chiffres de fréquentation de La Réunion sont bons au premier semestre. Mais attention, prévient Stéphane Fouassin, « il suffit d’un grain de sable pour basculer dans une baisse d’arrivée des touristes. Je crains l’épidémie de dengue, de grippe. Tout le monde doit se mettre autour de la table. Les habitants de La Réunion sont également concernés par le tourisme. »
 
Autre handicap pour l’île : l’interdiction de se baigner en raison du risque requins. La bataille du retour à la mer est-elle abandonnée ? « Non » assure le président de l’IRT. « Nous avons des systèmes qui se mettent en place, des vigies requins. C’est très difficile. Nous essuyons les plâtres par rapport à d’autres destinations. »

Volcan : des guides au chômage technique

Et l’enclos fermé alors que le Piton de la Fournaise se donne en spectacle ? Stéphane Fouassin souhaite que le public puisse « visiter le volcan en pleine éruption. On a formé des guides au niveau du volcan, ils se retrouvent sans travail alors qu’il y a des éruptions. Nous demandons au préfet de régler ce problème. »

Pour l’avenir, l’IRT se focalise moins sur le nombre de touristes que sur les recettes pour les professionnels. L’objectif est de passer de 360 millions d’€ actuellement à 500 millions d’ici 2025.

Stéphane Fouassin, président de l’Île de La Réunion Tourisme