réunion
info locale

Tuerie de Fenoarivo : 16 ans après Mamodtaky avoue

justice
Mamodtaky les aveux
©Réunion 1ère
Après 16 ans de dénégations, Mamod Abbass Mamodtaky vient d’avouer son crime. La scène s’est déroulée, jeudi à Paris, révèle le JIR, dans le huis clos de la chambre de l’application des peines de la cour d’appel.
C’est l’affaire criminelle qui a défrayé la chronique judiciaire de ce début de siècle et elle vient de trouver une conclusion inattendue.
Jeudi 29 mars 2017, soit quasiment 16 ans après le quintuple meurtre qui avait endeuillé la famille Remtoula, son ex-belle famille, Mamod Abass Mamodtaky vient de reconnaître être le commanditaire de cette tuerie. Depuis le 22 mars 2001, son ex-épouse le désignait au point de passer pour une hystérique.
Finalement, les masques viennent de tomber. En condamnant Mamod Abass Mamodtaky à 28 ans de réclusion criminelle en 2013 les jurés de la cour d’assises d’appel de La Réunion ont condamné le coupable du quintuple crime de Fénoarivo.
 
Décision dans un mois
 
Les avocats de la partie civile, comme le ministère public se satisfont des aveux de Mamodtaky, malgré les motivations de l’intéressé. En avouant son crime, il espère obtenir une remise de peine. Libérable en 2021, Mamod Abbass Mamodtaky rêve de sortir enfin de prison et de retrouver enfin la Grande île.
Pas certain que la chambre de l’application des peines de la cour d’appel de Paris a la même vision de son avenir.
Les aveux sont tardifs, les regrets peu crédibles et les explications concernant son passage à l’acte du fait de la pression de la communauté Karana pour faire taire son ex-épouse pour le moins surprenante et difficile à entendre…
La cour d’appel rendra sa décision dans un mois. 
Publicité