publicité

Une femelle bouledogue capturée à Boucan Canot.

C’est par 28 mètres de fond, que le squale a mordu aux hameçons de la palangre, hors des filets de protection. Une femelle de 2.90 m qui est depuis ce mardi matin entre les mains des scientifiques de l’Université et d’un vétérinaire pour être disséquée.

Le requin bouledogue est une espèce de requin très agressive. Ils seraient impliqués dans la majorité des attaques à la Réunion © Alain Diringer
© Alain Diringer Le requin bouledogue est une espèce de requin très agressive. Ils seraient impliqués dans la majorité des attaques à la Réunion
  • Par Michelle Bertil
  • Publié le , mis à jour le
Le Comité des Pêches avait été alerté dimanche vers 21h05 de 2 touches faites par les drumlines, l’une à Boucan Canot, l’autre du coté de la Marianne, mais pour cette dernière la ligne s’est cassée.

Juste après l’accident du surfeur survenu dimanche à 17h00, le dispositif post-attaque a été déclenché. Deux navires ont été déployés sur zone pour une pêche ciblée, comme après chaque attaque.

La préfecture, dans le cadre de la gestion du risque requin autorise des opérations de pêche, dans un périmètre d’un mile nautique, durant 72 heures, (jusqu'à ce mardi soir)
Depuis 15 jours, le centre de ressource et d’appui sur le risque n’avait enregistré aucun prélèvement de squale. Le dernier remonte au 11 août, un bouledogue de 2,20m capturé tôt le matin du côté de Trois- Bassins.         
        

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play