st-pierre & miquelon
info locale

Coronavirus : les voyages entre la France métropolitaine et l'Outre-mer désormais "interdits", sauf dérogations

coronavirus
avion air france
Dans une communication publiée sur Facebook, la ministre des Outre-mer Annick Giradin annonce la réduction "drastique" des vols entre la France métropolitaine et les territoires ultramarins. Les déplacements sont "interdits", sauf dérogations strictes afin de ralentir le coronavirus. 
C'est une nouvelle étape franchie dans les restrictions de circulation imposées à la population pour tenter de ralentir la propagation du coronavirus (COVID-19).

A lire aussi > Coronavirus : Saint-Pierre et Miquelon suspend ses liaisons aériennes avec le Canada

À partir de ce mardi 24 mars au soir, les vols entre la France métropolitaine et plusieurs territoires d'Outre-mer sont "drastiquement réduits", et les voyages sont réservés aux trois seules dérogations acceptées par les autorités :
  • motif impérieux d’ordre personnel ou familial
  • motif de santé relevant de l’urgence
  • motif professionnel ne pouvant être différé
Tout passager à destination de la Réunion, de Mayotte, de la Guadeloupe, de la Martinique, de la Guyane, de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, et qui souhaite voyager depuis la France métropolitaine devra renseigner un formulaire spécifique, et produire les pièces justificatives nécessaires. Il devra les remettre au guichet d'enregistrement de sa compagnie aérienne (voir ci-dessous).

A lire aussi > Coronavirus : des mesures de sécurité renforcée pour les voyageurs arrivant à Saint-Pierre et Miquelon

Le gouvernement précise par ailleurs que "les dispositions nationales qui concernent l’interdiction d’accès au territoire national de ressortissants hors Union européenne, sauf dérogations, s’appliquent pleinement dans les Outre-mer".
 
Restrictions aériennes ©Ministère des Outre-mers
 

formulaire restriction aérienne