Etudiants en quatorzaine à l'hôtel : des chaînes apposées aux sorties de secours suscitent la polémique

tourisme saint-pierre (spm)
chaine porte hotel robert
©Chloé Beaupertuis
Une étudiante de retour à Saint-Pierre placée actuellement à l'isolement à l'hôtel s'est inquiétée d'une chaîne pouvant entraver les sorties de secours. Les autorités l'ont rassurée.

Actuellement réquisitionné par la préfecture, l'hôtel Robert à Saint-Pierre héberge les 29 étudiants tout juste revenus du Canada pendant leur quatorzaine imposée dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid-19.
 

Sécurité renforcée

 

L'établissement est placé sous haute surveillance afin de garantir le strict confinement. Des barrières en empêchent l'accès trop rapproché et les forces de l'ordre veillent 24 heures sur 24 aux côtés d'agents de sécurité.

À lire aussi > Isolement strict pour 29 étudiants de Saint-Pierre et Miquelon de retour du Canada

Parmi ces jeunes fraîchement arrivés, Chloé, 19 ans, étudiante en ingénierie à Montréal a pris son mal en patience, bien consciente qu'elle ne pourrait pas profiter de l'île et de ses proches avant la fin du mois de mai. Mais les conditions de sécurité draconiennes de l'hébergement l'ont fait réagir sur les réseaux sociaux.
 

De nombreuses réactions

 

Sa publication a suscité de nombreuses réactions d'une partie de la population de l'archipel, enregistrant près d'une centaine de commentaires. Une déposition a même été faite à la gendarmerie de Saint-Pierre, mettant en cause les mesures prises, en particulier la pose de chaînettes entravant deux sorties de secours de l'établissement. 

Des chaînettes règlementaires

 

Très rapidement, les autorités préfectorales ont tenu à expliquer que le dispositif appliqué à l'intérieur de l'hôtel répond strictement à la loi applicable aux établissements recevant du public. Les chaînettes en plastique sont de couleur verte comme exigé, et un des maillons a été précoupé selon les normes afin de se rompre facilement en cas de sortie d'urgence.

À lire aussi > Coronavirus : à Saint-Pierre et Miquelon, l'hôpital prêt à prendre en charge d'éventuels cas

Selon Simon Mary, responsable sécurité civile à la préfecture, il ne s'agit que d'un élément de dissuasion qui n'empêche pas la sortie en cas d'incendie ou de mouvement de foule. La chaînette éviterait les déplacements inopinés et préviendrait ainsi les risques éventuels de contamination à l'extérieur.

Le reportage de Marie Daoudal et Jérome Anger.

©SPM la 1ère