Le chantier du barrage de la Vigie devrait débuter à l'automne 2022

travaux publics
Barrage de la Vigie
©SPM La 1ère
Une réunion publique était organisée ce mardi 9 juin au centre culturel et sportif pour présenter les futurs travaux du barrage. L'ouvrage, âgé de 64 ans, doit être reconstruit complètement.

La reconstruction du barrage de la Vigie verra-t-elle enfin le jour ?

Si son exploitation avait été arrêtée en 2019, suite à une période de sécheresse exceptionnelle en 2021, la préfecture, la collectivité territoriale et la municipalité de Saint-Pierre avaient décidé en septembre dernier de reporter les opérations de démolition du barrage de la Vigie.

À lire aussi : Face à la pénurie d'eau qui se profile, la mairie de Saint-Pierre prend un arrêté pour limiter les usages

L'objectif était à l'époque de seconder le barrage du Goéland en remettant provisoirement en service le barrage de la Vigie. Et les travaux devraient débuter cette année.

Un nouvel ouvrage qui permettra de garantir la sécurité des riverains en aval et qui assurera un approvisionnement en eau potable suffisant.

Pour mémoire, le barrage construit en 1958 n'avait pas été rénové depuis les années 70.

À lire aussi : Diagnostic des conduites avant les travaux du barrage de la Vigie à Saint-Pierre

Mais avant de pouvoir lancer les travaux, la collectivité territoriale est en attente d'une autorisation environnementale suivie par la Direction des territoires, de l'alimentation et de la mer.

Lors des échanges, quelques points de désaccord ont rythmé la réunion. La société de pêche sportive demande de mieux considérer la ressource de poissons dans le bassin. 

L'association souhaite la prise en considération de la population de poissons existants dans l'étang de la Vigie. Nous souhaitons avoir une continuité écologique sur tout le bassin, c'est-à-dire une échoppe à poissons intégrée au barrage pour que les poissons puissent aller et venir.

Nicolas Cormier, président de l'association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques

Pour Nicolas Cormier " si l'échoppe à poissons se faisait après le barrage ça coûterait plus cher. S'il y avait un compromis acceptable, ça serait pendant le projet et la première construction".

À lire aussi : Travaux du barrage de la Vigie : une urgence pour la biodiversité et la sécurité des riverains

Du côté de la collectivité, des compromis sont à faire.

L'objectif étant forcément de préserver la ressource pour que quand le barrage sera remis en eau que les poissons puissent se reproduire et qu'on puisse retrouver, on espère le plus vite possible, la pêche que l'on a connu.

Bernard Briand, président de la collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon

Les précisions de Nicolas Cormier puis de Bernard Briand :

©saintpierreetmiquelon