Clap de fin des Transboréales 2022 : l'heure est déjà au bilan de cette 4ème édition

musique saint-pierre (spm)
Clap de fin des transboréales
Neuf jours de festivités se sont achevées ce dimanche. ©SPM la 1ère
Le festival des Transboréales s'est achevé ce week-end. James Forest a clôturé l'édition. Durant neuf jours de festivités, une vingtaine d'artistes étaient représentés. Des rencontres, de la poésie et de l'évasion.

Partir, s'évader. Tout en douceur et mettre l'humain au cœur de cette quatrième édition. C'était l'objectif affiché pour cet événement. Il semble avoir été atteint.

Les dernières notes de musique se sont élevées ce samedi soir à Saint-Pierre. Une centaine de spectateurs se sont rendus à la chapelle Sainte-Bernardette pour assister au concert, donné par James Forest. L'auteur-compositeur-interprète québécois originaire des Îles-de-la-Madeleine a offert un ultime voyage poétique.

La semaine a été fantastique

James Forest, Artiste québécois qui a clôturé cette 4ème édition

 

À lire aussi : Transboréales 2022 : Guillo, l'artiste solaire revisite Solaar

Des spectateurs conquis

C'est pas la peine de partir en vacances l'été loin, tout se passe ici. Cela nous emporte.

Marie, spectatrice des Transboréales

 

À lire aussi : Transboréales 2022 : Carte blanche pour l'artiste Thierry Artur à Langlade

 

C'est donc une édition riche qui s'achève portée par une poignée de bénévoles.

Et, c'est déjà l'heure du premier bilan. Alexandra Hernandez était sur le plateau de Saint-Pierre et Miquelon la 1ère pour évoquer cet événement dont elle est l'organisatrice.

Il y a eu du monde à chaque concert, les gens sont partis avec le sourire. Je pense que l'objectif est atteint.

Alexandra Hernandez, Organisatrice et bénévole des Transboréales

 

Vers une 5ème édition ?

L'organisatrice a tenu à rappeler que ce festival ne tient que grâce à l'aide précieuse des bénévoles. Pour elle, celui-ci "est à un tournant". Une quatrième édition riche certes, mais aussi l'occasion de constater certaines choses et pourquoi pas, tenter d'en améliorer d'autres.

J'aimerais qu'on soit plus nombreux, que le projet soit collectif, communautaire. On est soutenu par la préfecture, par la collectivité, par la mairie. [...] Il faut que ce projet soit porté humainement, et pas juste financièrement.

Alexandra Hernandez, Organisatrice et bénévole des Transboréales

 

Pour le moment, l'heure est au repos. Alexandra Hernandez, en évoquant un 5ème round : "Cela serait dommage que cela s'arrête, le territoire est chargé d'émotion, j'aimerais que cela continue". Au vu du succès de cette dernière édition, espérons que le message soit entendu.

 

Reportage Elise Marné et Sony Chamsidine

 

 

©saintpierreetmiquelon