La mairie de Saint-Pierre souhaite renouveler son parc automobile

fonction publique saint-pierre (spm)
roue voiture neige
Image d'illustration ©Getty Images - Maja Mitrovic

L’équipe municipale de Saint-Pierre se retrouve ce vendredi 14 mai pour un nouveau conseil municipal. Trois délibérations sont à l’ordre du jour sur des sujets qui font l’actualité, et qui devraient permettre à la mairie de renflouer ses caisses.

La mairie de Saint-Pierre ne fait pas le pont pour ce long week-end. L’équipe municipale doit se réunir ce vendredi 14 mai à 17h dans la salle des délibérations pour un conseil municipal. Trois délibérations sont à l’ordre du jour.

La fermeture de deux institutions entérinée

 

La fermeture de l’école Henriette Bonin sera à l’ordre du jour de ce nouveau conseil municipal ce vendredi 14 mai. Seulement 16 élèves sont inscrits dans cette école maternelle pour la rentrée scolaire de 2021-2022. La mairie devrait donc signer l’autorisation de désaffectation de la structure.

À lire aussi : L'école Henriette Bonin de Saint-Pierre va fermer ses portes

Il y a quelques mois, l’Écho des Caps, le magazine municipal de Saint-Pierre publiait son dernier numéro. Depuis, il n’y a plus d’activité dans ses locaux et le matériel d’imprimerie est à vendre.

À lire aussi : Après 39 ans d’existence, l’Écho des Caps de Saint-Pierre et Miquelon tire sa révérence

Parmi les trois entreprises ayant fait des propositions, Euro machine service a été retenue pour racheter les machines. L’ensemble du matériel sera vendu au prix de 26 000 euros. Cette somme sera inscrite au budget de la commune.

Un prêt pour l’acquisition de nouveaux véhicules

 

Il sera également question du renouvellement du parc automobile de la mairie de Saint-Pierre lors de ce conseil municipal. Depuis plusieurs mois, elle affirmait sa volonté de procéder à cette démarche. Le maire, Yannick Cambray, estime en effet que les véhicules actuels sont vieillissants. Une demande de prêt d’1,5 million d’euros conclue avec une banque locale à un taux d’intérêt de 0,74% sur dix ans devra permettre à la mairie d’acquérir de nouveaux véhicules.