publicité

2019: Santé et Développement Economique, la feuille de route du nouveau préfet de Wallis et Futuna

Définir une réelle politique de santé publique et consolider le développement économique et de l'emploi. Voila les défis majeurs énoncés par Thierry Queffelec lors de ses voeux  mardi à la résidence en présence de toutes les autorités et personnalités de l'île.

Thierry QUEFFELEC Le préfet de Wallis et Futuna lors de la présentations de ses voeux à la résidence © WF la 1ère
© WF la 1ère Thierry QUEFFELEC Le préfet de Wallis et Futuna lors de la présentations de ses voeux à la résidence
  • Wallis et Futuna la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les autorités coutumières, religieuses, politiques, mais aussi les agents de l'administration supérieure et des services territoriaux se sont tous retrouvés à la résidence préfectorale ce mardi à l'occasion des traditionnels voeux du préfet pour la nouvelle année. Thierry Queffelec, nouvellement nommé en a profité pour présenter les défis prioritaires du territoire pour les années à venir. Deux axes essentiels parmi beaucoup d'autres inscrits dans le Plan de Convergence. Une stratégie définie grâce aux préconisations des Assises des Outremers qui ont eu lieu d'octobre à décembre 2017 à Wallis et à Futuna. 

L'amélioration de la santé est la première des priorités pour Thierry Queffelec: 
"Il est aujourd'hui urgent de définir une véritable politique de santé publique, de court, de moyen et de long terme. Et cela en dotant l'agence de santé, des outils indispensables à l'amélioration de ses actions. La lutte contre les épidémies, la surveillance des populations, l'information, l'éducation et une organisation du système de santé. Il s'agit d'améliorer le dispositif existant." 

Le préfet parle également de doter l'île de Futuna d'un "véritable établissement de santé destiné à favoriser sur place
des soins ambulatoires, et encourager l'évolution statutaire de l'agence de santé, afin qu'elle accède aux mêmes opportunités que les hôpitaux en Métropole".


Autre projet annoncé, la création d'un pôle d'activités sanitaires et médico-sociales qui permettra la prise en charge des personnes âgées, des personnes en situation de handicap, des plus démunis mais aussi des populations à risque. 

Consolider le développement économique et de l'emploi est le deuxième défi majeur énoncé par le Préfet dans son discours. L'objectif d'ici 2030 est de "faire de Wallis et Futuna un territoire audacieux, ou l'économie locale est créatrice d'emploi, de liens sociaux, d'innovations mais également respectueuses de l'environnement".

Et pour atteindre cet objectif, l'accent sera mis sur le secteur privé.

 

"L'accès des entreprises et des initiatives locales à une note de financement diversifiée doit être facilité et encouragé, particulièrement dans les secteurs identifiés "à favoriser". Avec l'appui des banques, dont celle de la Banque des Territoires, qui est déjà en lien avec nous, je souhaite élargir l'offre de financement pour vous, très rapidement en complément des dispositifs de l'ADIE, mais qui est adapté uniquement aux très petits projets"
 


Le préfet annonce également un accompagnement de l'état pour les projets de transformation des produits locaux, comme le poisson, les fruits et légumes, également les projets d'exports de produits naturels et sains comme entre autre le miel, ou encore l'huile de Tamanu. 

"Ces projets sont générateurs de valeurs ajoutées, et nécessite une main d'oeuvre qualifiée, nous proposerons rapidement sous la houlette du Secrétaire Général qui travaille déjà dessus, des outils d'accompagnement juridique, de formations aux entrepreneurs et porteurs de projets afin qu'ils soient en mesure de concrétiser leur projet en lien avec la Chambre de Commerce d'Industrie et des Métiers et de l'Agriculture."




 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play