publicité

Le 21 novembre est la journée mondiale de la télévision. A Wallis elle n'existe que depuis 31 ans. Un peu d'histoire...

Ce 21 novembre, était la journée mondiale de la télévision. L'occasion de faire un retour en images sur l'histoire de la télévision à Wallis et Futuna. Cet outil de communication a été lancé il n'y a que 31 ans chez nous.Comment cela s'est-il passé? Quelles étaient les conditions de travail ?

© WF 1ère.
© WF 1ère.
  • Marie Jo Iloai
  • Publié le , mis à jour le
Le premier Journal télévisé fait son apparition le 9 août 1990 présenté par Lusia Kavakava aujourd’hui à la retraite. Mais les premières images télé ont été émises à Wallis uniquement en 1986.
Des programmes envoyés de RFO Paris par satellite et enregistrés en Nouvelle Calédonie puis acheminés ici chaque semaine par avion.
En 1994, les premières images télé sont diffusés à Futuna. Des programmes fournis par la Station de RFO Polynésie.
Lusia Kavakava présente de 1er Journal télévisé de Wallis en 1990 © WF 1ère.
© WF 1ère. Lusia Kavakava présente de 1er Journal télévisé de Wallis en 1990

Sept agents ont démarré le travail en 1979 avec le lancement de la radio et ensuite la télé en 1986. Parmi eux, trois techniciens ont été formés sur place. Pio Kavakava, à la retraite depuis 3 ans en faisait parti : "On a commencé avec la diffusion en cassettes des programmes télé envoyés de Nouméa. On n’enregistrait rien. Et puis petit à petit, il y a eu des premières machines et ensuite le satellite. Et puis quelques temps après, on avait le journal en direct de Paris. Et puis il y a eu les premiers reportages tournés à Wallis. C’était avec la caméra AI8 à l’époque où Gérald Prufer était rédacteur en chef. Difficile à l’époque parce qu’on n’était pas nombreux et il fallait assurer le fonctionnement de ce nouvel outil qu’était la Télévision".
Gérald Prufer, aujourd'hui Directeur Régional de Polynésie 1ère se souvient :

Gérald Prufer - Directeur Régional de Polynésie 1ère. © Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère Gérald Prufer - Directeur Régional de Polynésie 1ère.

"Je me souviens de ce temps béni à Wallis et Futuna où Norbert et Lucia apprenaient à parler devant la caméra . Les exercices avaient lieu dans mon petit  bureau de Rédacteur en chef. L’animateur Radio, le jeune Soane, passait à la caméra en compagnie d’Eliki et Malia apprenait à conduire sur le parking de la station.
Je me  souviens de la 1ère émission locale  : La diffusion d’un fête coutumière commentée en direct en Français et en Wallisien par Sosefo Manuopuava et moi-même .
Je me souviens de la grève de la faim des personnels pour que leurs droits  soient reconnus
Je me souviens de l’obtention des cartes de Presse .
Je me souviens des pigistes futuniens  Atonio  et Patita  et du pigiste Wallisien Mika (devenu Ministre )

Aujourd’hui en Polynésie je vois Patita (considéré comme un des meilleurs JRI de Polynésie 1ère ) tous les jours et ce passé merveilleux ressurgit intact, comme si c’était hier .
Bon anniversaire à toutes et tous ceux qui ont connu cette époque glorieuse .
Gerald PRUFER
Rédacteur en chef de Wallis et Futuna  Juillet 1988- juillet 1990
Directeur Régional de Wallis et Futuna : Février 2001-Aout 2002

© WF 1ère.
© WF 1ère.

Travail difficile au début, tout était nouveau pour les agents. Il fallait apprendre au jour le jour l’utilisation des premiers matériels de travail.
Pour les journalistes, c’était la recherche d’infos, la rédaction et la traduction. Atonio FAUA était un des premiers journalistes. Il a vécu ces difficultés à RFO, le premier nom de la station de Wallis et Futuna. Il est rentré en 1979 comme journaliste radio et ensuite à la télé. Il avait 20 ans : "En fait nous n’avions pas vraiment de consignes ou d’exemples à suivre au départ. Nous n’avions pas reçu d’enseignement spécifique. Les débuts ont donc été rythmés par les critiques de la population, mais au fur et à mesure, nous nous sommes adaptés".

En Février 1999, RFO devient Télé Wallis et Futuna. 11 ans après, en Novembre 2010, le nom change avec l’arrivée de la TNT et devient Wallis et Futuna 1ère jusqu’à  maintenant.
Wallis et Futuna 1ère qui aujourd'hui  anticipe et prépare déjà l'arrivée d'une nouvelle révolution, avec le haut-débit en mars 2018. Le site WEB de la chaîne et sa présence sur les réseaux sociaux comme Facebook ou Instagram permettent d'informer la diaspora et le monde entier sur la vie au fenua.

Lusia Kavakava, la première présentatrice du JT à Wallis était l'invitée ce 21 novembre du journal télévisé. Dans un entretien avec Mélodie Uhilamoafa elle est revenue sur ce moment historique et nous a livré sa vision de la télé de nos jours:

Mélodie Uhilamoafa reçoit Lusia Kavakava dans le journal de Wallis et Futuna 1ère.



Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play