Annulation de l'élection législative à Wallis et Futuna : les réactions des principaux concernés

élections
Législatives 2017: 3 candidats à WF
©Thierry Pambrun
Napole Polutele n'est plus le député de Wallis et Futuna suite à l'invalidation de son élection par le Conseil Constitutionnel ce 2 février 2018. Les réactions de Napole Polutele et des 2 autres candidats, Sylvain Brial (SE)et Hervé Delord (LR), battus en juin 2017 ne se sont pas faites attendre.
Le Conseil Constitutionnel a invalidé, ce vendredi 2 février 2018, l’élection du député de Wallis et Futuna, Napolé Polutélé. En cause, l’invalidation d’une soixantaine de bulletins de vote, ce qui ne permet plus au député d’avoir la majorité absolue nécessaire pour être élu, au 1er tour des Législatives de juin dernier. Une nouvelle élection Législative se tiendra dans un délai de 3 mois.

Napole Polutele que nous avons joint depuis Paris s'attendait à cette décision :

Napole Polutele s'attendait à cette décision l'écart de voix (16) étant trop faible pour conforter son élection surtout dans le cadre d'un recours devant le Conseil Constitutionnel. Il ajoute que les motivations des sages ne le satisfont pas, mais que leur décision est irrévocable et qu'il ne peut que s'incliner. Napole Polutele ajoute " au mois de juin 2017, j'aurai préféré qu'il y ait eu un second tour. Cela aurait clarifié la situation et évité de se retrouver dans cette position aujourd'hui".
Napole Polutele s'attachera dès son retour sur le Territoire le 5 février 2018 à expliquer aux élus locaux et à ses comités de soutien cette annulation. Ensemble ils décideront de la suite à donner. Quant à savoir s'il sera à nouveau candidat, il dit qu'il est prématuré pour le moment d'en parler.


Sylvain Brial qui était arrivé second en Juin 2017 avait déposé ce recours le 22 juin 2017. Une décision qui le satisfait :

Le candidat sans étiquette en juin 2017 arrivé second et à l'origine du recours devant le conseil constitutionnel ne peut-être que satisfait de cette décision : " j'ai une pensée pour ceux qui m'ont soutenus en juin dernier, les comités à Wallis et Futuna". Son recours était fondé ajoute t'il, mes motivations ont été entendues et cela est une opportunité maintenant pour les Wallisiens et Futuniens qui sont "délaissés et dont les voix ne sont pas entendues".
Ce nouveau scrutin est capital pour l'avenir du pays, il ne faudra pas se tromper et choisir le bon candidat laisse t'il entendre. La porte est donc ouverte à un autre candidat que lui dit'il. Mais la décision finale viendra après consultation des ces comités et des élus locaux. Sylvain Brial souhaite en tout cas que cela se passe dans un climat constructif et serein ente Wallisien et Futunien.


Hervé Delord candidat LR UDI battu aux élections légistatives se dit pas étonné:

" A peine étonné, c’était quelque chose qui était prévisible, Sylain Brial avait fait un recours en ce sens, il a été entendu, effectivement 17 voix ce n’est pas un cas unique, ce n’est pas spécifique à Wallis et Futuna et lorsqu’il y a un écart si restreint très souvent  on a recours à un nouveau vote.
Au niveau des républicains, nous allons nous concerter s’il est opportun de présenter un candidat, personnellement  je le souhaite. Qui sera ce candidat ? Pour l’instant, je ne peux pas vous dire plus que ce qui ressortira des prochaines réunions. Nous allons nous réunir très rapidement. J’ai déjà pris contact avec le siège national des républicains voir quel est leur avis et position sur le sujet. Vraisemblablement, le vote aura lieu dans les 2-3 mois qui suivent, cela nous laisse le temps de voir et de nous interroger de ce que nous allons faire.    

Rappel des résultats des élections législatives de 2017:
élections législatives 2017

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live