wallis & futuna
info locale

Le cocotier pour réduire le plastique : le projet de l'association Mala'evaka de Wallis

environnement
panier coco courses consommation
La feuille de cocotier en tant qu'alternative au sac plastique s'est fait une petite place dans certains commerces de Wallis. L'initiative de l'association Malaevaka o Matautu est née en 2018 et elle compte se poursuivre avec la plantation d'une cocoteraie d'ici 2020.
Il y a un an jour pour jour, l’association Mala’eVaka dont fait partie Nikola VAITANOA déposait des paniers locaux dans un magasin de Hihifo pour remplacer les sacs en plastiques. Ceci marquait le début de l’initiative. En 2019, conscient de l’ampleur du problème, Nikola ne baisse pas les bras. Il continue de mener cette opération afin d’inciter le plus grand nombre à adopter le geste écolo.
Pas facile car l’utilisation des sacs en plastique est ancrée dans les habitudes. Nikola Vaitano’a :

« Difficile au début pour certains d’acheter des paniers pour y mettre leurs courses. Nous les avons même entendus se moquer de nous, surtout le fait de déposer des paniers locaux au magasin alors que ça ne se fait pas. Mais nous prenons à cœur cette action et l’idée est venue du service de l’environnement et de la fédération des associations. »

En un an, l’association a livré plus de 2000 paniers locaux au seul  commerce de Wallis qui a adhéré au dispositif.
Le bilan est positif. L’association Mala’evaka envisage de s’attaquer à d’autres produits en plastique à usage unique comme les couverts et les assiettes jetables. Nikola Vaitano’a explique :

« pour remplacer les sacs en plastique, nous avons fait des paniers traditionnels, nous avons fait des balais avec des tiges de cocotiers. Des noix de cocos pour y contenir des salades et nous tressons également les feuilles pour remplacer les barquettes. Ce n’est pas nouveau, de mon temps on utilisait déjà tous ces objets au quotidien. »

Au cœur de ces alternatives naturelles, le cocotier et ses multiples usages. Heureusement pour Nikola, il en a chez lui mais pas assez pour toutes les actions que l’association va mener :

« L’opération que nous menons à l’heure actuelle mérite une préparation en amont, il faut 5 à 6 ans pour planter une cocoteraie et pour pouvoir enfin nous lancer dans cette opération. Il y a beaucoup de cocotiers sur le fenua c’est vrai mais ça appartient à d’autres familles. Je suis obligé de demander des feuilles à mon entourage pour pouvoir faire mon travail. »

Pour remédier au problème, l’association a formulé une demande aux instances concernées pour qu’une cocoteraie soit plantée. La demande a été acceptée selon Nikola et le projet devrait voir le jour en 2020.
 
Publicité