wallis & futuna
info locale

Le comité de soutien de Vaimalama Chaves s'organise à Wallis

miss tahiti
vaimalama chaves
©Comité Miss France
L'élection de Miss France a lieu ce samedi 15 décembre 2018 à Lille. De part et d'autres de la planète, la communauté wallisienne et futunienne va soutenir Vaimalama HOATAU-CHAVES. Tous veulent encourager la miss Tahiti d'origine wallisienne.
L'échéance approche, l'élection de miss France a lieu dans quelques jours et les messages de soutiens à Vaimalama Chaves déferlent sur la toile. Des célébrités telles que le directeur artistique de Guess, Paul Marciano ou encore le musicien Tom Frager ou le champion de surf Kelly Slater. En plus de la communauté de Wallis et Futuna et de Polynésie-Française, tous veulent soutenir Miss Tahiti 2018.

Samedi 15 décembre 2018, 30 miss régionales candidateront à Lille pour devenir Miss France 2019. Le soir de l'élection, elles devront compter à la fois sur les notes du jury et sur le vote du public pour espérer remporter la couronne de reine de beauté.

Au même moment, à des milliers de kilomètres de Lille, il sera dimanche matin à Wallis et Futuna. La famille HOATAU  a donné rendez-vous à tous les sympathisants de Vaimalama. A partir de 6 heures du matin, plus de quarante personnes suivront l'élection en direct chez Leone Vaitano'a à Mata'Utu. 
Leone est le cousin germain de la mère de Miss TAHITI 2018. Pour la famille, la fierté l'emporte sur le stress, à quelques jours du grand soir :

« La concurrence sera rude même si Vaimalama fait partie des favorites. C'est une fierté, quand on suit tout ce qui se dit sur les réseaux sociaux. Quand tu vois qu’il y a des célébrités qui la soutiennent c'est une fierté pour nous, notamment d’entendre le prénom de notre grand-mère »


Leone Vaitano'a prévoit d'installer un écran sur la terrasse, ainsi tous pourront vivre le grand moment ensemble. En métropole, la famille wallisienne de Vaimalama Chaves organise également son comité de soutien. La soeur du grand-père de Vaimalama mais aussi son oncle et de nombreux membres du clan Hoatau seront mobilisés. Tous vont faire le déplacement à Lille depuis toute la France.  Leone avait même prévu d'envoyer sa fille en Métropole si celle-ci avait reçu les résultats du bac plus tôt.
Pour les proches de Vaimalama, au delà du titre de Miss Tahiti, elle devra également défendre les couleurs de Wallis et Futuna. Leone confie :

« Vaimalama, c'est un peu le porte drapeau de nos îles Wallis et Futuna. On en parlait avec l’ancien président du comité Miss Wallis. Paulo Vaitootai suivra activement l’émission dimanche matin »

A Tahiti, les grands-parents maternels de Vaimalama suivent chacun de ses pas depuis l'enfance. Le soir de l'élection, ils la verront évoluer via la télévision. Une fierté décuplée notamment pour Thadée HOATAU, ce wallisien a quitté son île natale il y a plus de cinquante ans pour Tahiti. Il a épousé Maria, une tahitienne et ce 15 décembre, sa petite fille aura l'occasion de défendre les deux amours de son grand-père : son île d'origine et celle qui l'a accueilli.

Le reportage à Tahiti par Polynésie la 1ère, auprès des grands-parents de Vaimalama Chaves est à découvrir ici :



 
Publicité