Covid-19 : La pollution des masques chirurgicaux à Wallis et Futuna

pollution
masques

Avec la crise sanitaire à Wallis et Futuna, le territoire doit aussi faire face à l'apparition de nouveaux déchets polluants notamment le masque. On en voit un peu partout au bord des routes, un comprtement déplorable à risque sanitaire et environnemental important.

Un nouveau type de déchet polluant est apparu avec la crise sanitaire à Wallis et Futuna, la pollution par le masque jeté au bord des routes ou n'importe où sur l'île. Un comportement déplorable qui a ses risques, sanitaire d'abord mais aussi environnemental. Les masques sont fabriqués à base de polyester et de polypropylène, une matière très proche des sacs en plastique. C’est une pollution importante car selon une ONG américaine, pour l'année 2020, 1,5 milliards de masques se trouveraient déjà dans la nature, ce qui fait "6000 tonnes de plastique en plus. Leone VAITANOA et Mirna KILAMA :