publicité

Desserte aérienne Wallis-Futuna : que dit la convention aircalin?

Air Calédonie International a été reconduite pour assurer la ligne Wallis Futuna jusqu'en 2023. La liaison domestique est régie par une convention entre la société Aircalin d'une part et de l'autre l'Etat. Quelle est cette convention? Quels en sont les termes?

© WF la 1ère
© WF la 1ère
  • Mirna Kilama
  • Publié le , mis à jour le
Une convention de délégation de service public donne à la société Aircalin la gestion et l'exclusivité du transport entre Wallis et Futuna. 

Air Calédonie International fonctionne comme un prestataire payé par 2 partenaires. L'Etat et l'Assemblée territoriale. 

L'ancienne convention vient d'expirer, la nouvelle convention commencera à partir de ce 1er mars 2018 et ce, jusqu'au 28 février 2023. A part les chiffres et quelques modalités, la nouvelle ne devrait pas beaucoup changer. 

Les signatures montrent qu’il y a 2 signataires, l'état et la compagnie, même si l’assemblée territoriale paye aussi la facture. 

Tous les ans, le transporteur calédonien reçoit une subvention financée à 50% par l’état et 50% par l’assemblée territoriale. En 2017, la subvention versée était à hauteur de plus de 300 millions de francs pacifique. 
En plus de cette aide, la compagnie à la fleur empoche les recettes générées par la vente de billets aux voyageurs. 

La subvention permet d’alléger le prix du billet d’avion pour Futuna, car s’il n’y avait pas de convention, le voyageur aurait payé plein pot.
Ce type de convention n’est pas propre  à Wallis et Futuna. Elle existe par exemple à Saint Pierre et Miquelon et en Polynésie Française.

Le Président de l'Assemblée Territoriale David Vergé a réagi à la reconduction d'Aircalin : 

REACTION DAVID VERGE AIRCALIN2

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play