wallis & futuna
info locale

Un film-reportage pour sensibiliser aux maladies non transmissibles

santé
tournage d'un film-reportage à WALLIS
©Stéphanie VILI
Une équipe de production est en tournage à Wallis. Le scénario a été écrit par des jeunes du fenua. Il compare le mode de vie des anciens à celui des jeunes générations. Le film-reportage s'inscrit dans un projet de la Communauté du Pacifique Sud et de l'Agence de santé.
« Si tu veux conserver ta ligne, il faut manger des produits frais ». Jean-baptiste acquiesce poliment au conseil du vieux Seleone et s’en va, un panier d’ignames dans les mains.
Sur le littoral de Vailala , trois  générations s’entretiennent dans une case traditionnelle. 
Le fale traditionnel, lieu choisi pour le tournage
©Stéphanie VILI

Seleone est un « ancien », il raconte la manière de vivre d’antan au jeune Jean-Baptiste et à Lotana, l’infirmière. Ces trois personnages sont joués par des comédiens amateurs. Ils paraissent à l’aise malgré la présence de l’équipe de tournage venue de Tahiti.
Tournage film "Alimentation d'hier et d'aujourd'hui"
©Stéphanie VILI

Lotana KOLOTOLU  a participé à l‘écriture du scénario. « On veut dénoncer le mode de vie actuel. Les gens se nourrissent principalement de produits importés. Si l’on revenait aux habitudes alimentaires de nos anciens, on serait en meilleure santé ! » explique Lotana.
Edouard MALAKAI, comédien est surpris par l’aisance des acteurs. « Je crois que dans le Pacifique, le jeu est inné.  On a la barrière de la langue, c’est vrai mais les jeunes sont là pour nous guider. Ils ont fait un gros travail sur place » dit-il.

Pacific TV prod en tournage à Wallis
©Stéphanie VILI

ignames
©stéphanie vili

Le scénario a été imaginé par 5 jeunes du fenua soutenus par l’agence de santé et par la CPS.
Sofia TAOFIFENUA et ses collègues ont été formés aux techniques audiovisuelles à Nouméa en Aout.
Leur scénario a été choisi par la Communauté du Pacifique Sud dans le cadre d’un projet de lutte contre les maladies non transmissibles. Six autres scénarios ont été sélectionnés dans la région Pacifique. La société polynésienne Pacific TV Prod, gérée par Marie-Eve TEFAATAU effectue la plupart de ces tournages.

Après la Nouvelle-Calédonie, ils ont rallumé leurs caméras pour trois jours de tournage à Wallis. Marie-Eve TEFAATAU produit  des séries comme « TUPAPA’U » ou « Rai et Nono ».  Elle tourne  à Wallis pour la première fois. « Les gens sont d’une gentillesse incroyable ici. Je retiens surtout leur soif d’apprendre. Ces jeunes ont fait un travail remarquable et on tient à les former sur le terrain».

ambiance studieuse en coulisses
©stéphanie VILI

Sofia TAOFIFENUA découvre l’univers du petit écran. « Cela a été difficile. Il fallait adopter différentes postures et nous n’avions aucune expérience similaire ». Elle et ses collègues garderont un bon souvenir de leur collaboration avec la CPS, l’agence de santé et Pacific Prod TV. Les jeunes veulent continuer sur leur lancée. Selon Sofia TAOFIFENUA, d’autres tournages à Wallis sont envisageables. « Nous n’allons pas en rester là, le but est de faire perdurer ce projet » ajoute Sofia.

Le clap de fin a été donné ce Vendredi 17 novembre.  Les images tournées à wallis seront montées à Tahiti. Un film de 15 minutes qui devrait être livré à la CPS avant le 15 décembre prochain.