publicité

Futuna mise tout sur les énergies renouvelables d’ici 2050

Futuna dispose de 2 ressources mobilisables, l’hydraulique et le solaire. Sur une production totale de 305 000 kW, 17% de l’énergie est produite par ces 2 ressources. L’objectif, passer à 50% en 2030 et 100% d’ici 2050.

© http://www.economiematin.fr
© http://www.economiematin.fr
  • Sofia Hoatau, WF la 1ere
  • Publié le
Depuis juillet 2016, Wallis et Futuna bénéficie du dispositif de la Péréquation énergétique. Il établit un alignement progressif du tarif local de l'électricité sur celui de la Métropole d'ici 2020. Soit une division par 5 du prix de l'énergie. En contrepartie, le Territoire s'engage à remplacer les énergies fossiles par des ressources propres.
L’enjeu  pour le territoire est de maîtriser sa demande en électricité tout en développant les énergies renouvelables. Le défi : parvenir à l'autonomie énergétique en 2050, avec, comme objectif intermédiaire, 50 % d'énergies renouvelables en 2030.


A Futuna, près de 20% de l'énergie fournie par la centrale hydraulique de Vainifao


A Futuna, la production d’énergie de la centrale hydraulique de Vainifao est variable elle dépend de la pluie. Ces jours ci les précipitations se font rares et le niveau d’eau sur le barrage est au plus bas. En avril, la centrale a fourni 18% de l’énergie soit 62000 kilowatts. L'énergie produite par le barrage est achetée par la société EEWF, qui la revend ensuite aux consommateurs. 
Robert Claudel est le chef de centre de la Société EEWF à Futuna. Il explique : 

«  Pour le mois de mai on a réussi à avoir 22% de la centrale hydraulique ce qui représente 74000 kilowattheure pour une production générale sur futuna de 305 000 kilowatts. On s’est aperçu que dans le courant du mois de juin on est tombés à 12% d’énergie par la centrale »

 Des améliorations à faire pour développer l'énergie solaire


La société EEWF achète entre 70 000 et 80 000 litres de gasoil pour produire du courant pour 1990 clients à Futuna.

En moyenne sur une année la part de production du courant par la centrale hydraulique est de 17%. Autre source d’énergie : le soleil. La ferme solaire de 42 kilowatts près du CET de Peka est opérationnel depuis 8ans. Ici aussi la production est variable en fonction du temps. Didier Labrousse est le chef de l'antenne du service de l'environnement à Futuna. Selon lui des efforts restent à être faits pour développer l'énergie solaire à Futuna :

«  on produit en moyenne autour de 5000 kilowattheure par mois. Ça représente 160 kilowatts par jours. Produits et injectés dans le réseau et achetés par la société EEWF. Nous on consomme sur le réseau ensuite mais on est pas autonomes puisqu’on a pas de batteries pour stocker l’énergie produite. »

Il y a 13 micro centrales photovoltaïqu installées dans les falefono de Futuna . Des équipements financés par le 9e FED dans le cadre du programme Territoire à Énergie Postive pour la Croissance Verte. Sur la production totale d’électricité, 2% proviennent du solaire mais ces dernières années certains panneaux solaires ne fonctionnent plus.
Didier Labrousse explique :

«  on a eu un problème d’onduleur qui ne résistent pas aux embruns marins. On les a réparés puisque là il y a une problématique avec contrats passés avec EEWF qui vont se terminer cette fin d’année et donc on ne souhaite pas réinvestir avant de renouveler les contrats »

Dans la programmation pluriannuelle de l’énergie, 3 sites de l’île ont été identifiés pour mettre en place des centrales hydrauliques : Gutuvai, Vaī et Vainui. 

Certains souhaitent que le Territoire accompagne la démarche vers l’énergie verte avec l’exonération des taxes sur le matériel voire des aides pour encourage la population à s’équiper pour l’énergie renouvelable.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play