La première rentrée scolaire est un événement familial à Wallis et Futuna

famille
famille enfants

Stéphany Paepae'otelea Tali a fait sa première rentrée scolaire à l'école de Fatima. Née en France métropolitaine, elle et ses parents sont revenus s'installer à Wallis. Comme pour tout premier né, la rentrée de la petite fille est un événement coutumier pour sa famille.

Le quotidien de Wallis et Futuna à l'ère de la modernité n'échappe pas aux pratiques traditionnelles. Celles-ci attachent une importance particulière au rite. Chaque élément, même routinier devient matière à célébration.

La première rentrée scolaire d'un enfant, premier né d'une famille ne déroge pas à la règle. Du haut de ses deux ans et de mi, Stéphany Paepae'Otelea TALI a fait son entrée à l'école maternelle de Fatima ce lundi 15 février 2021.

La petite fille et ses parents ont tout quitté en France il y a quelques mois pour se réinstaller à Wallis.

En plus de ce retour aux sources, la famille entière célèbre le passage de l'enfant à l'école.

La veille, dimanche, un four traditionnel a rassemblé toute la famille pour marquer l'occasion. Des fleurs, des discours et des conseils ont été prodigués à la petite fille. Comme une délégation de pouvoir de la famille vers l'école, le grand-père de Stéphany souligne l'importance de la première rentrée de sa petite-fille :

C’est très important de marquer l’événement car ma femme et moi sommes devenus grands-parents grâce à Stéphany! Ma mère est aussi là pour son arrière petite fille.. nous sommes tous réunis pour Stéphany et je tenais vraiment à marquer ce grand jour

Tuita TALI, grand-père

Voici le reportage de Paula Semoa et Leone Vaitano'a :

 

Le lundi de la rentrée, la petite fille a intégré sa classe de maternelle sans peur. Entourée de sa famille de Wallis et à distance par ses proches restés en France, elle a abordé son premier jour de classe avec confiance.

Le reportage de Lafaela Liufau et Leone Vaitano'a à l'école de Fatima :