Le lycée d'Etat de Wallis et Futuna bloqué par les villageois de Mata-Utu

social
Lycée d'état de Wallis et Futuna
Le lycée de Wallis et Futuna bloqué par les villageois de Mata'Utu ©WF la 1ère
Une semaine après la rentrée scolaire, les élèves du lycée d'Etat de Wallis et Futuna n'ont pas cours ce lundi 21 février 2022. L'entrée de l'établissement est bloquée par les villageois de Mata'Utu.

Surprise ce lundi matin 21 février, les élèves du lycée d'état de Wallis et Futuna ont du retourner chez eux. L'entrée de l'établissement est bloquée par les villageois de Mata'Utu. Le chef du village ainsi que ses villageois revendiquent des accords non respectés par le vice-recteur concernant les embauches au vice-rectorat. Pour rappel, les villageois de Mata'Utu avait déjà bloqué le vice-rectorat au mois de janvier dernier. Le blocage a duré une semaine. Ils ont réouvert pour la rentrée en attendant les négociations. Selon le Tuimatautu aucune négociation n'a été faite. 

Des accords ont été faits il y a des années avec le vice-recteur. Mais depuis la fin de l'année dernière, nous avons constaté que ces accords là n'étaient plus respectés. Ces accords concernaient surtout les embauches au vice-rectorat. Les jeunes diplômés ne manquent pas au village de Mata'Utu. Ils ont déjà déposé leur dossier au vice-rectorat. Quand je me suis entretenu avec le vice-recteur, il m'a informé qu'il pourrait y avoir des embauches, je lui avais proposé la candidature d'un jeune diplômé du village, il m'a suggéré de déposer le dossier. J'ai été surpris à la rentrée lorsque j'ai découvert qu'un autre jeune a été pris à la place. Nous n'avions pas bloqué le vice-rectorat à cause de l'embauche de ces jeunes, c'était par rapport aux accords non respectés. J'ai demandé plusieurs fois une rencontre mais sans succès. En tant que chef de village, je me sens ridiculisé. Le vice-rectorat a été rouvert en attendant ces négociations, mais jusque là rien n'a été fait. Nous avons alors décidé de bloquer le lycée. En plus, des jeunes du village était en CDD jusqu'au mois de décembre dernier, nous aurions voulu que les contrats soit renouvelés. D'autres jeunes sont en CDD au lycée mais seulement pour deux semaines alors que certains contrats ont été signés pour un an. Pourquoi? Aujourd'hui, nous avons pris une décision ferme, nous bloquons le lycée. Il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles.

Tuimatautu Soane Paagalua

Wallis et Futuna la 1ère

©Wallis