Symptômes, formes graves, séquelles : tout savoir sur la covid-19

coronavirus
coronavirus

Le 06 mars dernier, une date qui entre dans l'histoire du territoire, détection du premier cas positif. Des protocoles sanitaire sont mise en place, et des mesures de confinement. Des spécialistes de la santé sont intervenus pour expliquer ce nouveau fléau mondial.

Aucun nouveau cas n'a été détecté ces jours-ci. Sur les 445 cas au total depuis le 06 mars, 429 sont guéris. Il ne reste donc que 16 cas actifs. Malgré la baisse du nombre de cas observé depuis le début du mois d'avril, la vigilance est de mise, le virus circule à bas bruit. Toutes les informations sur le covid-19 avec le docteur Marine Sebillote, infectiologue au CHU de Rennes :

Les symptômes :

La covid peut donner des symptômes très variés, qui ne sont pas tous présents chez l'ensemble des personnes malades :

- Maux de tête

- perte de goût et/ou d'odorat, perte d'appétit

- nausées/vomissements, diarrhées

- Fatigue intense, fièvre, frissons, douleurs musculaires et articulaires - Toux sèche, essoufflement lors d'un effort voir parfois au repos, douleur dans la poitrine.

Certaines personnes ne ressentent aucun symptôme (asymptomatique). Les variants donnent les mêmes types de symptômes, on observe surtout des différences en termes de contagiosité et de gravité.

Mode de contamination :

La transmission du virus de la covid se fait via les gouttelettes, qui sont projetées lorsque nous respirons, parlons, mangeons, etc... La contamination peut se faire :

- soit directement, si l'on respire les gouttelettes projetées par une personne malade

- soit par le biais d'une surface contaminée : les gouttelettes se déposent dans l'environnement du malade ou sur ses mains. Une autre personne touche ces zones contaminées puis se touche le visage, transmettant ainsi le virus vers ses voies respiratoires.

Délai d’incubation :

Le délai d’incubation (période entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes) du COVID-19 est de 3 à 5 jours en général, mais peut s’étendre jusqu’à 14 jours. Pendant cette période, le sujet peut être contagieux : il peut être porteur du virus avant l’apparition des symptômes ou à l’apparition de signaux faibles.

Les mesures barrières pour se protéger du covid-19 :

- le masque pour ne pas respirer de gouttelettes

- le lavage des mains, évité de se serrer la main...

Pour éviter la transmission via les surfaces, la distance physique car les gouttelettes sont "lourdes" et retombent au plus loin à 1-2m de la personne malade.

Les personnes à risques :

Il n'y pas de facteur de risque spécifique pour être contaminé par la covid. En revanche, plusieurs facteurs exposent à un risque plus important de forme grave :

- âge ≥ 65 ans

- hypertension artérielle avec complications (rénales, cardiaques...)

- antécédent d'AVC, d'infarctus, de stent/pontage cardiaque, d’insuffisance cardiaque sévère

- diabète non équilibré ou compliqué

- problèmes respiratoires chroniques à risque de s'aggraver lors de la covid (bronchite chronique/BPCO, asthme sévère, syndrome d'apnées du sommeil, ...)

- dialyse

- obésité avec indice de masse corporelle (IMC)

âge ≥ 30ans

- cancer sous traitement

- cirrhose : personnes ayant des défenses contre les infections diminuées par un traitement, une chimiothérapie, une maladie hématologique...

- certaines maladies neurologiques pouvant altérer la fonction respiratoire. Le cumul de plusieurs facteurs augmente le risque de forme grave.

Les formes graves du covid-19 :

Les formes graves sont surtout liées aux complications respiratoires. Elles peuvent survenir chez des personnes ayant déjà des problèmes respiratoires ou non. Le virus provoque une inflammation importante dans les poumons avec un emballement du système de défense contre les infections. Le poumon est alors fragilisé et a plus de mal à assurer les échanges de gaz (oxygène notamment). Les malades ont alors une baisse du taux d'oxygène dans leur sang, qui peut être très importante et grave. Chez les personnes fragiles, la gravité peut aussi être liée au déséquilibre d'une maladie préexistante (notamment cardiaque) ou à une perte d'autonomie due à la fatigue.

Les séquelles :

Il y en a plusieurs types. Elles peuvent concerner les personnes ayant fait des formes graves mais également ceux qui ont eu peu de symptômes. Voici les séquelles les plus fréquentes :

- fatigue importante pendant longtemps (plusieurs mois)

- essoufflement au repos et/ou à l'effort, qui peut récupérer progressivement en se ré-entrainant à l'effort mais qui peut également persister ("cicatrices pulmonaires" notamment chez les patients ayant fait des formes graves)

- perte d'odorat pendant plusieurs semaines, voire mois. Malheureusement certaines personnes ne récupèrent pas du tout l'odorat.

- problèmes de concentration, impression de chercher ces mots, problèmes de mémoires.