Traitement des déchets infectieux à l'hôpital de Kaleveleve à Futuna

coronavirus
dechets

Depuis le début de la crise, la quantité de déchets infectieux a doublé notamment sur Futuna. En l'absence d'incinérateur à l'hôpital de Kaleveleve, les déchets sont détruits au centre d'enfouissement de Peka. 

Entre le matériel utilisé pour les soins, le dépistage et la vaccination, les professionnels de santé prennent toutes les précautions lors du tri de ces déchets infectieux. Depuis l'apparition du premier cas sur l'île, la quantité a augmenté. Cela se traduit par 2 convois par semaine au CET, centre d'enfouissement technique de Peka. Mais ce centre se retrouve à l'heure actuelle avec un incinérateur qui n'est pas du tout opérationnel. Ce dispositif est en pannée depuis un bon moment. Alors comment sont traités les déchets infectieux à défaut d'incinérateur ? Les détails dans ce reportage de Malia Fatima Pagatele et Tuliano Talomafa'ia :