publicité

Trois Wallisiens ambulanciers diplômés d'état. Ce sont les premiers du territoire

Trois agents de l'agence de santé viennent de rentrer de Strasbourg. Ils y ont suivi une formation d'ambulancier.  Aujourd'hui, ils sont titulaires d'un diplôme d'état. Ils peuvent désormais exercer ce métier qui n'existait pas à Wallis. Ne reste plus qu'à faire l'acquisition d'une ambulance.

© WF la 1ère
© WF la 1ère
  • Marie Jo Iloai
  • Publié le
Dans le cadre des formations internes proposées par l'Agence de Santé, trois de ces agents viennent tout juste de rentrer de Strasbourg. Ils y ont suivi une formation d'ambulancier durant 6 mois. 

Aujourd'hui, ils sont titulaires d'un diplôme d'état d'ambulancier, ils peuvent désormais exercer de métier qui n'existait pas à l'agence de santé.

Takumasiva Manuha'apai est l’un des trois nouveaux ambulanciers de l’agence de Santé. Il a pu enfin réaliser son rêve. Il est content d’apporter quelque chose de plus à son territoire, mais surtout d'acquérir d’autres connaissances pour son nouveau travail.

"On a eu de la chance de voir la réalité du métier en faisant nos stages au niveau du SMUR à Strasbourg. C’était vraiment intéressant. Nous sommes motivés, contents de démontrer notre savoir faire à la population. Fiers aussi de monter qu’on est capable nous aussi Wallisiens !  Et c’est une première."

 
© WF la 1ère.
© WF la 1ère.

Ces trois agents sont partis pour une formation de 6 mois à Strasbourg, financée par l’agence de Santé. C’est la politique de l’agence de Santé, d'équiper l’hôpital d’outils performants et efficaces pour les personnes malades du territoire. Mais avant d’équiper, il lui faut former du personnel :

ISelino Tuia, est le responsable Economat logistique de l' Agence de Santé de Wallis et Futuna :

"Il existait déjà une ambulance mais maintenant nous essayons de respecter les règles, la loi, parce que partout ailleurs il faut quand même des chauffeurs diplômés pour pouvoir conduire ce type de véhicule. Avant il y avait une ambulance aujourd’hui non. Jusqu’à présent, ils travaillent qu’avec des VSL, véhicules sanitaires légers et le VSPMR  (véhicule spécial pour personne à mobilité réduite )qui permet aussi de véhiculer les patients en fauteuil roulant. C’est aussi un plus pour ces patients, un grand confort pour eux. Actuellement ce sont les pompiers qui font le travail avec leur véhicule."


Reste maintenant à utiliser leur nouvel outil de travail. Une ambulance flambant neuve qui sera là en 2019 assure t'on à la direction de l'agence de santé.

  1 533 104 101

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play