Des villageois bloquent le Vice-Rectorat de Wallis pour des factures impayées [Mis à Jour]

conflit social
blocage vice-rectorat
©Lagimaina Hoatau
Des villageois de Mata Utu ont bloqué l'accès au Vice-Rectorat de Wallis ce lundi 25 juin 2018. Ils revendiquent le paiement de factures de nettoyage des abords du lycée. Un protocole d'accord a été signé lundi soir entre le village et le vice-rectorat.
Un protocole d’accord a été signé lundi soir entre le Vice-Rectorat et le village de Mata Utu. Une signature qui est intervenue au terme d’une journée de négociations et de blocage du Vice-rectorat de Wallis et Futuna par les villageois et leur chef Tuimata'utu Vaitootai.
Le protocole acte le paiement de trois factures au village pour l’entretien des abords du lycée d’Etat de Mata Utu. Interrogée par Patrick Ferrante ce mardi matin,  la vice-rectrice Annick Baillou revient sur cette situation. Il n'y a aucun budget spécifique au financement de l'entretien des abords du lycée. Mais la vice-rectrice ne conteste pas l'utilité de ces travaux menés par les villageois : 

« Tout ce qui concerne le lycée est géré par le budget attribué par l’éducation nationale. Hors l’entretien des abords du lycée, ce n’est pas le lycée en lui-même c’est à l’extérieur.   Pour aujourd’hui on va débloquer des moyens exceptionnels en accord avec les ministères de l’éducation nationale et des outre-mer."

Une solution a donc été trouvée en urgence après les négociations. Cela ne règle pas le problème selon Annick Baillou. Il va falloir identifier un budget spécifique à l'emploi des villageois en dehors du lycée. Hors il ne s'agit plus d'une compétence du Vice-rectorat. 
Annick Baillou explique : 

" Il existait une convention entre le vice recteur et le village. Hors le vice recteur n’a pas pouvoir de signer directement avec un chef de village. Il ne signe que ce qui concerne l’éducation nationale. Là quand il s’agit d’une question qui concerne le fonctionnement coutumier c’est le préfet qui a autorité pour signer avec les coutumiers."


Le document en question faisait référence à 2008 dans un contexte donné. A présent, le lycée fait une convention chaque année avec le village mais il n’y avait pas de budget spécifique.
A l'issue des négociations avec les villageois de Mata'Utu, la vice-rectrice  annonce l'élaboration d'une nouvelle convention en accord avec les ministères de l'éducation nationale et des outremer.