Wallis et Futuna : premières avancées avec la banque BWF

banque
Des avancées avec la BWF ©WF LA1ERE
La manifestation portée par le secteur privé pour dénoncer certaines pratiques de la BWF commence à porter ses fruits. Vendredi 11 février, les professionnels du privé se sont entretenus avec les dirigeants de la BWF par visioconférence.

 Suite à la manifestation pacifique, jeudi 10 février, les initiateurs ont pu discuter vendredi 11 février avec les dirigeants calédoniens de la banque BWF par visioconférence. D'emblée, ils ont pu obtenir la réouverture des comptes fermés par la banque. Un point de revendication ferme car il est essentiel au bon fonctionnement de l'économie locale. 

On a obtenu ceci : que les comptes soient ouverts au bout de 15 jours. La personne donne ses documents et la banque a 15 jours pour lui ouvre son compte, pas plus, pas moins.

Marie Fauveau : présidente de la fédération patronale

Pour se faire, les signataires du courrier à l'origine du mouvement doivent recenser et constituer une liste de tous les comptes à rouvrir aussi bien pour les entreprises que pour les particuliers. Pour les horaires et les jours d'ouverture, un jour sur deux , les clients de la BWF ne pouvaient ni retirer des espèces aux guichets, ni en déposer. 

On a une avancée qui n'est pas totale mais progressive. Les guichets vont être ouverts au moment des salaires tous les jours. Du 24 au 31 au lieu d'un jour sur deux pour les retraits et les apports en numéraire. La BWF a accepté.

Marie Fauveau : présidente de la fédération patronale

Une autre visioconférence est prévue début de la semaine prochaine. Sur les 11 points de revendications identifiés dans leur courrier du 26 janvier dernier, 4 ont déjà reçu des réponses favorables.