Wallis : les nouveaux professeurs à la recherche d'un logement

éducation
Les nouveaux professeurs à la recherche d'un logement
Les nouveaux professeurs à la recherche d'un logement ©WF la1ère.
La première vague de professeurs est arrivée la semaine dernière. A peine sur le fenua, la priorité pour tous est d'abord, de trouver un logement. Plus d'une quinzaine de maisons ont été proposées par le vice-rectorat. Certains ont déjà les clés en main comme le couple Botrel.
Nouveaux professeurs
Bruno et Elizabeth BOTREL

Bruno et Elizabeth Botrel viennent d'arriver sur le territoire. Elizabeth enseignera au lycée d'état de Mata'Utu à la rentrée 2018.
Comme tous les nouveaux arrivants, la priorité est de trouver d'abord un logement. Ils avaient le choix entre 16 maisons proposées par le vice-rectorat. Ils ont eu le coup de foudre pour une villa dans le district Sud de Wallis au village de Gahi.
Ils n'étaient pas les seuls candidats, mais la chance était avec eux. A l'issue d'un tirage au sort, ils ont eu les clés de leur nouveau chez eux."On a du mal à réaliser qu’on est enfin chez nous. On est content. Dès notre arrivée on a été à l’hôtel, on nous a bien accueillis, et là on va pouvoir se poser" déclare Elizabeth
"On a choisi cette maison, puisqu’elle est très conviviale, jolie, propre et bien entretenue. On a un très beau jardin avec plein de fleurs et des fruits. On sent tout de suite qu’on va passer un agréable séjour à Wallis" affirme Bruno.

nouveaux professeurs
©WF la 1ère

Ce samedi 27 janvier 2018, ils ont effectué avec les représentants du propriétaire la visite des lieux. C'est leur tout premier séjour à Wallis. En 25 ans de carrière dans l'éducation, Elizabeth a attendu ce jour depuis deux ans. 
"Pourquoi Wallis? Alors tout simplement, parce qu’on a eu l’occasion de voyager dans les îles. Comme mon mari a un cousin qui est aussi professeur, il a déjà enseigné en outre mer, surtout en Polynésie Française, Mayotte et la Réunion. Donc on a tout de suite aimé la vie dans les îles, la végétation et les habitants. C’est pour cela qu’on veut vivre cette expérience" déclare encore Elizabeth.  

Les bretons sont connus pour être des voyageurs. Par amour pour sa femme, Bruno a démissionné de son poste d'éducateur de jeunes enfants en situation de handicap. Il souhaite mettre au profit de l'île son expérience et ses connaissances dans le domaine. 
"J’’ai fait une formation il y a 2 ans pour être éducateur spécialisé dans l’insertion des personnes en difficulté. Ma mission consiste à aider, accompagner les gens à la recherche d’un emploi ou d’une formation. Je suis prêt à participer à la concrétisation ou à la création de projets dans le milieu sur le territoire" affirme Bruno. 

Elizabeth n'a que deux semaines pour s'installer et se reposer avant sa toute première rentrée au lycée d'état de Mata'Utu. Un nouvelle île, un nouveau logement, une nouvelle vie qui commence. 

Notre reportage :

©wallisfutuna

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live