Drame d'Halalo : un juge d'Instruction nommé

faits divers wallis
Marina
Une photo de famille de Marina
Les questions des circonstances et des causes de la mort de Marina restent toujours sans réponse. Les gendarmes ont entendu plusieurs témoins. La Procureure de la République, Antonia Tamole a ouvert une information judiciaire.
L'image estompée d'une photo de Marina souriante, des photos de famille de Marina enfant entourée de ses parents et frères et soeurs, les siens vivent désormais dans le souvenir. Elle aurait eu 20 ans ce mardi.
Un choc terrible pour ses proches mais aussi pour toute une communauté. La jeunesse, l'insouciance, la joie de vivre et les projets -comme ce voyage à Guam pour le Festival des Arts du Pacifique- tout est détruit par la brutalité de cette disparition.

"Nous sommes tous profondément dévastés"

"Que ce soit la mère, la grand-mère et l'ensemble de la famille nous sommes tous profondément dévastés" le chef de village de Te'esi, l'halomalumalu Pulunone Lakalaka -qui fait aussi partie de la famille- a accepté de s'exprimer devant la caméra de notre équipe."
Il est assis  devant la maison des parents de Marina, entouré d'une partie de la famille, de proches. En permanence des gens viennent témoigner de leur soutien par leur présence.
Les murs de la maison sont repeints en blanc à grands coups de rouleaux. La cérémonie du deuil se prépare.


Ouverture d'une information judiciaire

Trente-six heures après le drame, l'enquête reste pour l'instant sans réponse. Les gendarmes ont entendu de nombreux témoins et des proches. Le mystère demeure sur les circonstances et les causes de la mort de Marina. A ce stade de l'enquête personne n'a été mis en garde-à-vue.
La Procureure a ouvert une information judiciaire. La suite de l'enquête sera donc menée par un juge d'Instruction. Elle a par ailleurs confirmé qu'un médecin légiste arriverait par le vol de vendredi soir de Nouméa pour une autopsie.

Le chef de village, d'une phrase, résume ce qui est attendu aujourd'hui :"En dépit de cette douleur et de l'incompréhension, il faut que nous fassions confiance au travail de la justice afin de savoir pourquoi et comment cette enfant a trouvé la mort"