wallis & futuna
info locale

France O à Wallis et Futuna : tournage de "Un jour en OUTREMER"

vie locale wallis
Un jour en OUTREMER
France O à Wallis et Futuna ©MELODIE SIONE
C'est au tour de Wallis et Futuna d'accueilir l'équipe de France O Paris. Depuis le mois d'octobre France O dans ses programmes, propose une fois par mois de s'arrêter et de faire une immersion totale dans l'un des territoires ou départements d'Outremer.
"Un jour en OUTREMER"! Après la Guadeloupe, la Martinique, Saint Pierre et Miquelon, Polynésie Française, Guyane ou encore la Réunion, c'est au tour de Wallis et Futuna d'accueillir l'équipe de France O Paris. 
Depuis le mois d'octobre, France O dans ses programmes, propose une fois par mois de s'arrêter et de faire une immersion totale dans l'un des territoires ou départements d'Outremer. France O consacre 24h à la découverte ou la redécouverte de ces petits bouts de France. 
Un jour en OUTREMER
France O à Wallis et Futuna ©MELODIE SIONE

Depuis leur arrivée ce lundi 27 mars 2017, l'équipe de France O travaille avec leurs confrères de Wallis et Futuna 1ère. Une semaine de tournage pour la plupart en extérieur. Il n'y a pas de problèmes majeurs sur le terrain pour le réalisateur. 
"Il faut suivre exactement le scénario, et quand il faut recommencer, il faut tout refaire. Quand on commence à tourner et qu'il fait beau, il faut que les plans qui suivent soient tournées dans ce même climat" déclare Maalaele Polutele, le réalisateur

Le projet est coordonné sur le terrain par Fabienne Brichet, journaliste et conseillère de programmation sur France O. Depuis le mois d'octobre, son équipe fait des aller-retours entre Paris et les Outremers. Une fois par mois, France O braque les caméras sur un territoire ou un département d'outremer.
Depuis leur arrivée, ce n'est pas le paysage qui surprend. 
"la gentillesse, l'ouverture, je crois que c'est une des premières fois de ma vie ou à chaque fois que je croise un wallisien ou un véhicule, il y a un bonjour de la tête, un signe de la main. Il y a une dimension humaine à Wallis qui est très destabilisante. Moi, je viens d'un lieu où c'est plutôt l'inverse" affirme Juan Massenya, présentateur de "Un jour en Outremer"

Quant à Fabienne Brichet, c'est "la chaleur, on arrive, on passe d'un territoire à l'autre. On est en janvier à Saint Pierre et Miquelon, on avait pas le même climat; Donc on rentre vite, on monte la séquence, on prépare la suivante et on repart, on a la chaleur et le décalage horaire"
 

Un jour en OUTREMER
Présentateurs et invité devant le fale traditionnel ©MELODIE SIONE

Ce jeudi 30 mars 2017, les présentateurs Violetta Kikanoi et Juan Massenya, doivent enregistrer un plateau avec un invité devant un fale traditionnel et le choix du lieu n'est pas anodin
"L'idée est de faire ressortir cette tradition. A l'intérieur de cette émission, ils vont intégrer toute une série de documentaires, magazines qui sont anglés sur la coutume. Donc voilà pourquoi on a choisi ce cadre là, le fale traditionnel qui se fait de plus en plus rare, un des symboles de la tradition" nous confie Violetta Kikanoi, journaliste de Wallis et Futuna 1ère, présentatrice de l'émission "Un jour en Outremer"

Ce vendredi 31 mars 2017, c'est la fin de l'escale wallisienne et futunienne pour l'équipe de France O Paris. Retour au QG pour la fabrication du produit qui devrait passer sur France O à la fin du mois d'avril. 

Voyez le reportage de Mélodie Sione et Mikaele Valugofulu


 

©wallisfutuna

 

Publicité