publicité

La mobilisation continue annonce le collectif Pou Lagwiyann Dékolé, les barrages à nouveau en place sur tout le territoire guyanais

La décision a été prise ce 17 avril de continuer la mobilisation sur le territoire guyanais. Les barrages sont remis en place a annoncé dans l'après midi Valérie Vanoukia, membre du collectif Pou Lagwiyann Dékolé.

La population rassemblée au barrage de la crique Fouillée le soir du 17 avril © FL
© FL La population rassemblée au barrage de la crique Fouillée le soir du 17 avril
  • guyane 1ère
  • Publié le
Le mouvement social guyanais a commencé le 20 mars avec le blocage du carrefour Carapa à Kourou par la section UTG Eclairage. Depuis le 23 mars d'autres barrages étaient érigés dans l'île de Cayenne, à Saint Laurent mettant la Guyane en situation de blocage. Ces barrages ont été levés provisoirement pour le week end pascal. Un répit de trois jours accordé par le collectif Pou Lagwiyann Dékolé afin de permettre à la population de circuler librement.

Un protocole de sortie de crise en 12 points transmis au gouvernement

Réuni en assemblée générale le 17 avril, le collectif a opté pour la poursuite de ces barrages. Seul moyen d'établir un rapport de force avec le gouvernement a précisé, Valérie Vanoukia, à l'issue de cette réunion. Le dialogue semble désormais réouvert, a t-elle ajouté, s'il faut se référer à l'invitation du président de la République, François Hollande.
Des experts ont travaillé toute la semaine à un protocole de sortie de crise. "Ce projet d’accord regroupe l’ensemble des points inscrits dans le cahier de revendications globales et s’articule autour des 12 pôles thématiques initialement définis. Il y ouvre de nouvelles perspectives pour la Guyane".
Un plan qui acte notamment indique le communiqué du collectif :
Le plan d’urgence de 1,086Mds proposé par le gouvernement le 1er avril 2017
• La réouverture des discussions sur les propositions supplémentaires définies par les élus et le collectif le 03 avril 2017
• La rétrocession totale du foncier
• La saisine du gouvernement par le Congrès des élus de Guyane sur l’ouverture d’une consultation citoyenne pour le projet Guyane
• La non-poursuite disciplinaire et /ou pénale à l’encontre des participants au mouvement.
Des propositions  du gouvernement devraient suivre dans les deux ou trois jours et permettre une sortie de crise, selon Valérie Vanoukia. 

Retrouvez l'intégralité de l'annonce de Valérie Vanoukia à la fin de l'assemblée générale du collectif Pou Lagwiyann Dékolé

 

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play