publicité

Ouverture de la session budgétaire

"Depuis 2014, et après 10 ans de casse économique et sociale, nous avons entamé la reconstruction de notre Pays " déclare Edouard Fritch.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • DC
  • Publié le , mis à jour le
Comme le veut l'usage la session budgétaire s'ouvre avec les discours des chefs des institutions.

C’est le président de l’assemblée qui a ouvert le bal  Marcel Tuihani a plaidé pour  "un peuple sain dans un pays sain".  Il faisait référence aux conséquences des essais nucléaires mais aussi au fléau de l’obésité.

Cette cérémonie d'ouverture est toujours l'occasion pour le président du pays de valoriser son action. Cette matinée n'a pas échappée à la règle.

"Depuis 2014, et après 10 ans de casse économique et sociale, nous avons entamé la reconstruction de notre Pays." a déclaré en conclusion le président Edouard Fritch.

il a par ailleurs détaillé les grandes orientations de sa politique 
Pèle mêle quelques propositions :

-Révision de la liste des PPN.
-Assises de l’outremer : prévoir une consultation adaptée pour les îles.
-Réforme de la PSG : "J'ai bon espoir que la contribution de l'Etat soit prolongée d’au moins d'un an."
-"Les travaux de déconstruction de l'ancien Royal Papeete vont commencer en octobre prochain."
-"On ne fera pas d'aquaculture dans les îles à vocation touristique ou perlicole."
Ouverture de la session budgétaire
Ouverture de la session budgétaire

Retrouvez ci après l’intégralité des discours du président du Pays et du président de l'Assemblée.
ouverture session budgétaire 2017
ouverture session budgétaire 2017

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play