Le lambi divise les pêcheurs guadeloupéens

pêche les saintes
Pêcheurs de lambis saintois
©E. Stimpfling
Depuis ce vendredi 1er octobre, la pêche aux lambis est à nouveau permise. Une volonté affirmée lors d'un vote au comité des pêches la semaine dernière mais qui est remise en cause par les pêcheurs Saintois, au grand dam notamment, de leurs confrères de Sainte-Rose

Scène de pêche dans les eaux saintoises ce vendredi matin. Des eaux que le plupart des pêcheurs des Saintes ont dit vouloir voir santuarisées pour les lambis. Une proposition qu'ils ont faite alors même que le vote au Comité des pêches avait déjà entériné la reprise de la pêche au lambi pour cette saison.
En fait, leur demande porte bien sur l'ensemble de la Guadeloupe mais si cela n'est pas possible, faute de l'accord de tous les professionnels, ils veulent que, pour le moins, cette pêche au lambi soit interdite aux Saintes pendant une longue période, le temps que la ressoursce se refasse. 
Mais en attendant une telle décision, la pêche au lambi est belle et bien ouverte ce vendredi. Et les Saintois pêchent, certes, pour eux-mêmes, mais ils pêchent.

Le reportage d'Eric Stimpfling

 

Port de pêche de Sainte Rose
©B. Pansiot-Villon

Loin des eaux saintoises dans le nord de la Guadeloupe, sur le port de pêche de Sainte Rose, les professionnels de la pêche sont réunis. Ils ne décolèrent pas. Ils en veulent à leurs collègues des Saintes. Aucun de leurs arguments ne trouvent grâce à leurs yeux parce qu'ils ont l'impression que, si les Saintes devenaient un sanctuaire pour les lambis, rien ne pourrait empêcher les pêcheurs saintois d'aller en chercher ailleurs.

Le reportage de Mélanie Roland (stagiaire) et Bruno Pansiot-Villon

Et des griefs, ils pourrraient encore leur en trouver. La liste est longue sur le port de Sainte-Rose. La colère aussi d'ailleurs. 
Et au milieu de ces belligérants de la mer, il y a le Comité des pêches, leur instance commune. C'est lui qui est appelé à parler en leur nom à tous. Et ce n'est pas une mince affaire. Le 21 février 2020, il avait pris cette décision de suspension de la pêche au lambi à l'unanimité en songeant même à la proroger pour trois années. En septembre 2021, à une voix près, c'est la reprise qui est votée. Et depuis ce vote, chacun souhaite faire comme bon lui semble. 
Mais en attendant qu'une décision viennent départager les ex aequo, depuis ce matin, le lambi se pêche dans les eaux de Guadeloupe.

Lambis
©E. Stimpfling