Décès de Lucette Michaux-Chevry : les réactions

hommage
Lucette Michaux Chevry
©LMC
Depuis son annonce, le décès de Lucette Michaux-Chevry suscite de nombreuses réactions sur la scène politique locale, régionale et nationale. Ce qu'ils en ont dit :

 

Ary Chalus, Président de la Région Guadeloupe

 

Elle était de tous les combats et a notamment su défendre, avec ferveur, la question de la domiciliation du pouvoir local au sein de nos institutions.

Lucette MICHAUX-CHEVRY était l’incarnation de l’audace, de la force et du leadership en politique, et a su ouvrir la voie à une féminisation du pouvoir à tous les niveaux.

...Les Guadeloupéens sauront lui rendre un hommage à la hauteur de sa stature et de l’amour indéfectible qu’elle vouait à son pays.

Guy Losbar Président du département

 

Elle aura servi durant 50 ans la population guadeloupéenne, ultramarine et hexagonale, en étant successivement maire de Basse-terre, présidente de la communauté d’agglomération Grand Sud Caraïbes, présidente de département, présidente de région, députée puis sénatrice mais aussi secrétaire d’État auprès du Premier Ministre Jacques Chirac, chargée de la Francophonie, puis ministre déléguée chargée de l’Action chargée de l’Action humanitaire et des Droits de l’Homme.

Le préfet de la région Guadeloupe s’associe à la douleur ressentie par les guadeloupéennes et les guadeloupéens et plus particulièrement par Madame Marie-Luce Penchard, sa fille et ancienne ministre des Outre-mer.

Alexandre Rochatte, préfet de la Guadeloupe

 

Elle a su marquer les consciences par son énergie, son dynamisme et son travail pour la promotion de notre pays. Lucette Michaux-Chevry était toute à la fois, un caractère bien trempé, une intellectuelle et une femme du peuple. En un mot : une personnalité d’exception.

Max Mathiasin, député de la Guadeloupe

 

Elle a incarné en tout premier lieu le combat des femmes dans le domaine de la politique. Sa carrière témoigne de cette volonté de mettre un terme à l’hégémonie masculine dans la sphère du pouvoir. Elle restera pour beaucoup le symbole de l’enracinement dans le réel guadeloupéen. 

C’était une voix forte qui en imposait à l’Etat au nom de l’intérêt de la Guadeloupe. La relation que j’ai nouée avec elle m’a permis de découvrir sa vision, sa volonté de voir émerger une Guadeloupe responsable et solidaire.

J’ai découvert surtout l’humanité d’une authentique guadeloupéenne qui lègue à notre Histoire politique un patrimoine inestimable

Justine Bénin, députée de la Guadeloupe

 

La Guadeloupe perd une personnalité d’une immense envergure, reconnue et respectée à tous échelons de la vie publique.

Forte de ses convictions, Lucette Michaux-Chevry aura été cette femme guadeloupéenne, cette pionnière, qui a choisi fermement de consacrer la plus grande partie de son existence à l’exercice du pouvoir politique.

La 4e circonscription, perd une figure éminemment emblématique.

Au-delà de nos divergences politiques, je salue le parcours et l’engagement de cette femme d’exception.

Hélène Vainqueur-Christophe, député de la Guadeloupe

 

 

 

 

 

Figure emblématique de la politique en Guadeloupe, femme d’exception, Lucette MICHAUX-CHEVRY a marqué plusieurs générations de femmes et d’hommes politiques. Le Sénateur retient le caractère d’une femme au franc-parler, son amour pour le pays ainsi que sa détermination à œuvrer et à représenter la Guadeloupe à travers les différentes fonctions occupées.

Dominique Théophile, sénateur de la Guadeloupe

 

 

 

 

Ce décès marque la fin d'un parcours politique d'une exceptionnelle longévité durant lequel Lucette Michaux-Chevry aura occupé tous les mandats, exercé d'éminentes responsabilités et couvert, à elle seule, la quasi-totalité du spectre politique guadeloupéen...

Mais Lucette Michaux-Chevry laissera aussi le souvenir contrasté de lourdes dérives de gestion et de pratiques moralement contestables, dont elle ne répondra finalement pas devant la justice des Hommes.

Rappeler en cet instant propice aux hagiographies la part d'ombre de ce parcours, ce n'est en rien manquer de respect à cette figure dont personne ne contestera l'amour qu'elle avait pour son pays et pour son peuple. Elle n'aurait assurément pas aimé les hommages lisses, car Lucette Michaux-Chevry était une femme de combats. Une femme au combat.

La fédération des socialistes de Guadeloupe

 

LMC, Gran Madanm la s'en est allée. (...)

La Guadeloupe perd aujourd'hui une grande figure politique qui ne laissait personne indifférent.

Thierry Abelli, président de la Communauté d'Agglomération Grand Sud Caraïbe

 

C'est incontestablement une grande figure de la politique locale et nationale qui disparaît. Femme d'un talent politique exceptionnel, dont témoignent les plus hautes fonctions qu'elle a exercées dans la République. Grande figure de la politique locale, respectée au niveau national, elle savait faire entendre sa voix au plus haut niveau de la République Française. Elle était libre et forte, tout à la fois clivante, rassembleuse amicale et exigeante. Ce soir le Pays est en deuil, il pleure un de ses grands politiques.

Eric Jalton, président de la communauté d'agglomération Cap Excellence

 

Dominique Larifla, ancien président du Conseil Général de la Guadeloupe

 

 

 

 

L’université des Antilles tient à affirmer sa reconnaissance envers Celle qui aura impulsé l’idée d’un campus universitaire de grande envergure : le campus du Camp Jacob qui accueille aujourd’hui la faculté des lettres Roger Toumson et l’IUT de Guadeloupe. Le chantier ambitieux de ce pôle d’excellence a ainsi permis à l’université des Antilles de déployer les possibilités d’études supérieures sur la zone Basse-Terre donc sur les deux versants du territoire guadeloupéen. L’université des Antilles rend hommage à cette visionnaire qui aura tant œuvré en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche en Guadeloupe, en accompagnant au niveau régional les projets de l’université et les bourses de nombreux étudiants notamment les doctorants.

Eustase Janky président de l'Université des Antilles

Lucette Michaux-Chevry était une femme de caractère qui a su s’affirmer par son engagement et sa combativité dans un environnement politique masculin. Elle mena une carrière politique rare pour une femme de cette époque, elle fut notamment la première femme à la tête d’un département. Nous retiendrons son leadership, sa détermination et ses actions menées pour œuvrer, développer et représenter sa Guadeloupe natale. Elle fait partie de ces femmes et de ces hommes qui ont écrit et marqué une page de l’histoire de la Guadeloupe.

Bruno Blandin, président du MEDEF Guadeloupe

Voir aussi : Décès de Lucette Michaux-Chevry : de nombreuses réactions après l'annonce de sa disparition