Des prières contre les difficultés de la Guadeloupe

société
Rond Point de Prière
©O. Duflo
Pas de barrages, pas d'obstructions de la circulation dans ce Rond Point de Perrin habituellement occupé par les manifestations sociales. Ce dimanche il était, comme d'autres ailleurs en Guadeloupe, un simple lieu de prière.

Théâtres de beaucoup d'exactions,de colères, de rackets aussi, témoins de la désolation, de résignation, d'abnégation, lieux où tant de sentiments contraires se sont exprimés, les principaux rond points de Guadeloupe où la crise sociale s'est exprimée en priorité, avaient une nouvelle vocation ce dimanche. De la Rivière des Pères à la Kassaverie, de Montebello à la Boucan, de Perrin à Marieul,ils étaient ce dimanche des lieux de rassemblement pour la prière. 
Quelquefois plus d'une centaine, quelquefois moins, avec pour seule étiquette le fait d'être Guadeloupéens et pour liens commun un vêtement blanc. Tous venus prier pour la Guadeloupe et ses différents maux. 

©Guadeloupe

A l'origine de cette action pacifiste, Fabrice Calabre. Connu dans le monde de la restauration, il ne se situait ce dimanche que comme Chrétien porteur d'une prière pluirielle et sans limite

©Guadeloupe

Autant de sujets de prière qui sont aussi au coeur de la crise sociale que la Guadeloupe traverse et dont elle ne voit toujours pas d'issue.
En croyant établi, Fabrice Calabre n'a pas manqué d'assurer que cette initiative pourrait-être renouveler aussi longtemps qu'il le faudra, non sans affirmer sa foi en de nouvelles solutions pour rétablir la paix en Guadeloupe.

Perrin, rond point de prière
©O. Duflo


VOIR AUSSI : Transformer les lieux les plus symboliques du conflit en Guadeloupe en lieux de prière