Covid-19 : le point sur les contours du confinement renforcé et sur l'évolution de l'épidémie

coronavirus
Alexandre Rochatte, préfet de région
©E-M. Golabkan
Le confinement en vigueur sera effectivement renforcé, à compter de vendredi, pour 3 semaines. Le couvre-feu est avancé à 19h00, seuls les commerces essentiels resteront ouverts et les déplacements sont limités à 5 km autour de chez soi. Quant aux chiffres de l'épidémie, ils font froid dans le dos.

Le traditionnel point Covid hebdomadaire a débuté à 17h15, ce mercredi 11 août 2021.
Les nouvelles, comme on pouvait le craindre, n'ont pas été bonnes. La courbe des indicateurs de l'épidémie de Covid continue d'aller croissant ; c'est déjà ce que laissaient penser le nombre sans cesse à la hausse des patients transportés par les pompiers et le triste spectacle des urgences du CHU, où des centaines de malades se sont pressés, la nuit dernière, victimes, pour la plupart, de détresse respiratoire.

Nouveauté, cette semaine : cette conférence de presse a fait suite à une réunion du comité de suivi, avec les élus et les socio-professionnels de Guadeloupe, présidée par le Ministre des Outre-mer, en visite officielle chez nous, jusqu'à jeudi matin. C'est lui qui a donné le LA. En l'occurrence, Sébastien Lecornu avait d'ores et déjà annoncé la couleur : le durcissement du confinement, dans l'archipel, où l'épidémie de Covid-19 est galopante.

Voici en vidéo, l'intégralité de ce qui a été dit, par le préfet, Alexandre Rochatte et la directrice de l'ARS, Valérie Denux, face aux journalistes qui n'ont pas pu poser de questions, à l'issue de leurs interventions.


Evolution de la situation sanitaire

Le terme "catastrophe" est toujours d'actualité.

Nous sommes dans une situation que l'on peut dire de terrible (...). Une personne testée sur quatre est positive.

Valérie Denux, directrice de l'ARS

Voici les quelques chiffres édifiants, qui nous sont communiqués par les autorités sanitaires, concernant l'épidémie de Covid-19, durant la semaine 31 (du 2 au 8 août 2021) :

  • 6 947 nouveaux cas (contre 3 310 la semaine précédente) ;
  • 90,1% des analyses révèle la présence du variant Delta, qui est e donc largement majoritaire, sur le territoire ;
  • 124 nouvelles hospitalisations COVID ;
  • 33 nouvelles admissions en réanimation ;
  • 17 morts en Guadeloupe, dont la moyenne d'âge est 72 ans. Le plus jeune avait 54 ans ;
  • 1 mort à Saint-Martin
  • Taux d'incidence : 1 843 pour 100 000 habitants (contre 878 en semaine 30) ;
  • Taux de positivité : 25% (+7 points) ;
  • Facteur de reproduction : 1,86.

Depuis le début de la semaine 32, 2 640 nouveaux cas de Covid-19 ont été recensés.
Et, à ce jour, le CHU compte 44 patients en réanimation COVID et le CHBT 9 patients, soit 53 patients en réanimation, en raison du COVID. 

A noter aussi que, durant la semaine 30, il y a eu 15 nouveaux clusters (7 en milieu professionnel, 2 rassemblements temporaires de personnes, 3 en établissement de santé, 1 en établissement médico-social de personnes handicapées, 1 en établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes et 1 en structure de l’aide sociale à l’enfance).

Les hôpitaux et cliniques doivent faire face à un afflux important de patients. Ainsi, il y a eu 261 passages aux urgences du CHU, pour suspicion de COVID, 107 aux urgences du CHBT et 40 aux urgences de la clinique des Eaux Claires.
Outre les urgences vitales, les services hospitaliers sont presqu'entièrement consacrés aux patients Covid qui, tous, peuvent être pris en charge, grâce à une réorganisation total des activités et espaces.

Le virus en mutation, présent essentiellement à ce jour sous la forme du variant Delta, est particulièrement inquiétant. Il est par conséquent encore plus important de redoubler d’attention, dans l’application des gestes barrières, en se tenant à 2 mètres au lieu de 1 mètre, en respectant les consignes d’isolement portées à 10 jours pour les variants et en portant des masques considérés comme plus efficaces car répondant à une norme de filtration élevée, à savoir les masques chirurgicaux ou grand public en tissu fabriqué selon la norme AFNOR SPEC S76-001 de catégorie 1.

Communiqué de la préfecture et de l'ARS - 11/08/2021

Le taux de couverture vaccinale (au moins une injection) de la population guadeloupéenne de plus de 12 ans est de 28,89 %

Où se faire tester ? Où se faire vacciner ? Ces informations sont récapitulées dans le communiqué de presse ci-dessous :

Point de situation en Guadeloupe - lundi 02 au dimanche 08 août 2021 (semaine 31).


Le renforcement des mesures de freinage de l'épidémie

On n'a jamais connu, nulle part sur le territoire de la République française, des taux d'incidence comme celui nous sommes en train de mesurer aujourd'hui. Un peu plus de 1900 cas pour 100 000 habitants (...) c'est le double de ce qu'on a connu au pire de la deuxième vague.

Alexandre Rochatte, préfet de la Guadeloupe

Il faut donc casser l'actuelle dynamique de l'épidémie. Deux moyens pour cela.

Il y a eu convergence de vue, à l'occasion du comité de suivi : élus, socio-professionnels et autorités publiques prônent l'accroissement des moyens mis à la disposition de la population, pour qu'elle accède à la vaccination (développement de centres de proximité, pédagogie...).

Par ailleurs, il y a nécessité, a dit le préfet, de renforcer le confinement et le couvre-feu actuellement en vigueur ; cela, à compter du vendredi 13 août, jusqu'au mercredi 1er septembre inclus.

  • Le couvre-feu est avancé à 19h (au lieu de 20h précédemment) jusqu'à 5h00 ;
  • Entre 5h00 et 19h00, désormais, les déplacements devront être limités jusqu'à 5 kilomètres autour de chez soi, sinon une attestation et des justificatifs seront à présenter, en cas de contrôle du motif de transgression de cette règle ;
  • A compter de vendredi, à 19h, seuls les commerces alimentaires, les pharmacies, les opticiens, les magasins de bricolage et de jardinage, les enseignes d'informatique et de téléphonie, ainsi que les entreprises de réparation automobile et de distribution de carburant pourront restés ouverts ; le "Click & Collect" reste possible pour les autres ;
  • La fermeture des établissements recevant du public est actée, à l'exception des crèches, garderie, centres aérés ;
  • Les manifestations sur la voie publique sont interdites, à l'exception des rassemblements revendicatifs, protégés par décret ;
  • Les plages et bords de rivière restent accessibles, uniquement pour la baignade et le sport, dans la limite des 5 kilomètres ;
  • Les lieux de culte doivent revoir leur jauge à la baisse, soit 1 siège sur 3 et 1 rang sur 2 ;
  • Les cérémonies funéraires sont limitées à 50 personnes (au lieu des 75, actuellement) ;
  • Les rassemblements, sur la voie publique, sont limités à 6 personnes ;

Alexandre Rochatte n'intime pas l'ordre aux touristes déjà présents sur le territoire de rentrer chez eux. En revanche, l'activité touristique est close.

La situation épidémique, aujourd'hui, est une situation où il me semble assez peu pertinent d'envisager un séjour touristique (...). Donc j'invite les gens qui avaient ces envies ou ces velléités de renoncer, voire de repousser. Et pour les touristes présents en Guadeloupe (...) ils peuvent anticiper leur départ, en fonction des places, dans les avions.

Alexandre Rochatte, préfet de la Guadeloupe

Enfin le télétravail doit être privilégié, au maximum, pour éviter les interactions, entre les gens. Il faut privilégier les rendez-vous à distance, de manière dématérialisée.

A partir de maintenant, il faut que chacun reste chez soi, durant les trois semaines qui viennent (...). L'objectif est de limiter les interactions sociales.

Alexandre Rochatte, préfet de la Guadeloupe

Respecter ces consignes est de la responsabilité de chacun, a ajouté le représentant local de l'Etat. Il appartient à chacun d'entre nous de se montrer solidaire du collectif, pour le bien de la population guadeloupéenne.