guadeloupe
info locale

La Guadeloupe fait son entrée ce jeudi dans l’OECO, l’Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale

coopération régionale
La Guadeloupe dans l'OECO
La Guadeloupe au sein de l'OECO ©J-M. Mavounzy
Le président de Région va signer le contrat d’adhésion cet après-midi, au cours d’une cérémonie officielle, qui se déroulera à partir de 16h au campus du Camp Jacob à Saint-Claude, en présence des chefs d’Etat ou de gouvernement de l’Organisation.
C’est l’aboutissement de plusieurs années de négociation. Notre archipel va devenir ainsi le 11ème membre de l’OECO (et le 4ème membre associé, comme l’est aussi la Martinique depuis 2015).
Cette adhésion devrait permettre de renforcer les actions de coopération avec nos voisins de la Caraïbe, et en particulier avec les îles adhérentes à l’OECO, créée en 1981 (à savoir Montserrat, Antigue et Barbude, St Kitts et Nevis, Anguille, la Dominique, Sainte-Lucie, St-Vincent et les Grenadines, et les Iles Vierges Britanniques).
Signature de l'adhésion de la Guadeloupe à l'OECO
©J-M. Mavounzy
La Région Guadeloupe a ciblé huit domaines de coopération, inscrits dans le contrat d’adhésion qui va être signé cet après-midi. Des secteurs soutenus par ailleurs par le programme de coopération territoriale européen Interreg Caraïbe, piloté par la collectivité régionale.
- Il y a les transports, avec l’ambition d’améliorer la desserte aérienne et maritime, souvent très compliquée entre nos îles ;
- la biodiversité, avec le développement notamment d’une agriculture qui permette de s’adapter aux effets du changement climatique, tout en nourrissant les populations ;
- la gestion des risques naturels, et notamment les cyclones, avec une adaptation des constructions ;
- la santé, avec par exemple la mise à disposition d’un outil comme le TepScan ;
- les énergies, pour développer les sources renouvelables ;
- l’éducation, le sport et la culture, avec des échanges pour les étudiants, chercheurs, sportifs et artistes ; le tourisme et la voile de plaisance ;
- la facilitation du commerce, basé sur le Système Communautaire Portuaire de la Guadeloupe, qui doit permettre notamment d’améliorer la traçabilité des marchandises et d’accroître les revenus provenant des taxes et droits d’importation.
©guadeloupe
©guadeloupe

Voir aussi : 

- La Guadeloupe opte pour son intégration à l'OECS
La coopération médicale entre la Guadeloupe et la Caraïbe marque un point décisif
- La Guadeloupe prête à franchir un nouveau cap dans la coopération caribéenne.
La Guadeloupe dans l'OECE
©J-M. Mavounzy
Publicité