L'Endométriose : En parler partout, même au lycée

santé
Pr. Janky et l'endométriose au lycée Augustin Arron de B-M
Le Pr. Eustase Janky face aux élèves du lycée Augustin Arron pour leur parler de l'endométriose ©Ch. Danquin
C'est en tout cas l'initiative prise par le lycée Augustin Arron de Baie-Mahault ce lundi. Prolongeant ainsi les différents rendez-vous organisés autour de la journée des droits de la femme, le lycée a voulu mettre le doigt sur un problème de santé qui concerne bon nombre de ses élèves

 Rihana est élève de 1ère au lycée Augustin Arron. Si aucun diagnostic n'a encore formellement confirmé qu'elle est atteinte d'endométriose, elle ne se fait déjà aucune illusion, elle sait qu'il y a de fortes chances que ça le sera. 

©Guadeloupe

 

 C'est pour des élèves comme Rihana que Malène Borel, la proviseure du lycée, a décidé d'organiser cette matinée d'information.

 

 

©Guadeloupe

 

 

Le lycée est allé plus loin en réalisant un quizz pour continuer cette information vers les élèves et le tout-public

Un quizz sur l'endométriose

 

Bien sûr, les progrès de la médecine permettront de faciliter et d'accélérer le diagnostic et ce sera un pas important pour les femmes qui souffrent d'endométriose.

(Voir : Un test salivaire pour détecter l’endométriose)

Mais il restera encore que l'organisation de la société qui se veut égalitaire, n'intègre toujours pas ces difficultés propres aux femmes qu'aucun homme n'aura jamais à souffrir et pour lesquelles la société ne propose aucun aménagement particulier.