L'Etat manifeste son soutien à l'aquaculture

économie
Rochatte et l'aquaculture 2
©E. Stimpfling

Ce matin, le plan de relance se déclinait sur le mode maritime. Alexandre Rochatte, le préfet, est venu par la mer, visiter les installations de la ferme artisanale aquacole de Pointe-Noire. Un élevage qui ne demande qu’à se développer

Installée à Pointe Noire, la ferme Océan n'est probablement pas l'entreprise qui a le plus souffert de la situation sanitaire. Bien au contraire ! Elle s'est quasiment réinventée dès les premiers jours du confinement de mars dernier. Les restrictions de circulation ont favorisé la vente via les réseaux sociaux et la ferme aquacole a fait partie des premières entreprises à s'y lancer. 

Le résultat est d'ailleurs particulièrement probant puisqu'elle est passée d'une production habituelle de 20 tonnes à 40 tonnes durant la crise sanitaire. Une vague sur laquelle ses responsables n'ont pas manqué de surfer pour maintenir la brise. (Voir : Le triomphe du poisson d’élevage de Pointe-Noire sur le Coronavirus)

L'apport du plan de soutien aux entreprises

 

Pour autant, l'entreprise aujourd'hui a besoin de péreniser ses acquis et même organiser son développement. Océan souhaite notamment acheter deux cages d’élevages supplémentaires et acquérir une barge de travail équipée d’une grue.

Elle mise aussi sur l'aquaponie L'aquaponie profitant de l'élevage de poissons pour se lancer dans la culture de certaines plantes. ; les plantes cultivées sur des billes d'argile, pourraient être irriguées par de l'eau de l'élevage de poissons.

AQUAPONIE
L'aquaponie, une option qu'Océan souhaite développer ©E. Stimpfling

Enfin, la ferme aquacole de Pointe-Noire devrait également participer au projet de repeuplement de lambis. Porté par le comité régional des pêches, ce projet, lui aussi, éligible au plan de relance prévoit un transfert de technologies depuis le Mexique. L’objectif est de permettre la reconstitution des populations de lambis. Une espèce aujourd’hui victime de surpêche. .

François Herman, directeur de la ferme aquacole Océan

François Herman dir. de la ferme aquacole Océan
ferme aquacole
©E. Stimpfling

En venant sur place, le représentant de l'Etat souhaitait avant tout inciter l'entreprise à répondre aux appels à projets pour obtenir le financement nécessaire pour tous ces projets. L'Etat veillera à accompagner l'entreprise sa prise en compte dans l'appel à projet national

Rochatte à la ferme aquacole
©Préfecture

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live