Le syndicat mixte de gestion de l’eau et de l’assainissement en Guadeloupe met en place son organisation

consommation
SIAEAG SANS ENSEIGNE
©Eddy Golabkan
Longtemps évoqué et encore plus attendu, il existe bel et bien désormais. Pour autant, malgré la longue préparation pour sa création, beaucoup reste à faire pour que ce syndicat devienne une administration organisée et surtout, garantisse à tous les Guadeloupéens de l'eau à leur robinet.

Sa création officielle a eu lieu ce 1er septembre 2021. A cette date-là, toutes les anciennes régies collectives ou communales se sont fondues dans une seule et même structure, le Syndicat Mixte de Gestion de l’Eau et de l’Assainissement de Guadeloupe.
Ses premiers pas ont cependant été chancelants, entre les soupçons portés sur la présidence prochaine de son conseil de surveillance et l'annonce du départ de celui qui faisait office de directeur général provisoire, l'ancien préfet Richard Samuel.

Pas de quoi inquiéter le tout nouveau Président du SMGEAG, le maire de Trois Rivières Jean-Louis Francisque. Invité de l'édition télévisée de Guadeloupe la 1ère ce samedi, il a présenté la méthode de travail que lui et son équipe ont adoptée. Aborder les choses avec pragmatisme en ayant la volonté de réussir.

Jean-Louis Francisque, président du SMGEAG
 

©Guadeloupe

Il aura certainement du pain sur la planche et pas seulement pour assurer les usagers de l'efficacité des procédures mises en place pour garantir la distribution de l'eau dans tout l'Archipel, mais d'abord pour convaincre les salariés du syndicat de la volonté de son équipe de tout mettre en oeuvre pour assainir la gestion des personnels au plus vite. Ils ont eu du mal à avaler sa note qui les informait des difficultés rencontrées pour aller plus vite, en particulier pour l'établissement des premiers bulletins de paie.

Note du président su SMGEAG

En réponse à cette note, ils organiseront ce lundi la première mobilisation de la toute jeune histoire du SMGEAG.

CGTG SMGEAG