guadeloupe
info locale

Marcelle Pierrot nouvelle présidente d'honneur des "Amis de Félix Eboué"

hommage
Marcelle Pierrot Pdte d'honneur des "Amis de Félix Eboué"
Marcelle Pierrot est la nouvelle présidente d'honneur de l'association nationale « Les amis de Félix Éboué ». Un rôle qu'elle se dit prête à endosser pour faire valoir la pensée de celui qui l'aura précédé dans ce rôle de gouverneur exercé aujourd'hui par les préfets de la République


Désormais préfète honoraire, Marcelle Pierrot n'hésite jamais à s'impliquer dans toutes les actions qui lui sont proposées, quand il s'agit d'édifier la Guadeloupe et en premier lieu la jeunesse. Cette fois encore, en acceptant la présidence d'honneur de l'association "Les amis de Félix Eboué", elle veut à nouveau raviver l'esprit qui a guidé les actes et les paroles de Félix Eboué pour le proposer comme exemple à la jeunesse guadeloupéenne.
Elle succède à notre Trois-riverien, Albert Larochelle un ancien dissident aujourd'hui décédé, mais qui, pendant des années, avait lui aussi porté haut l'image de Félix Eboué. Il aimait en effet rappeler à tous l'engagement total de Félix Eboué pour la Guadeloupe lorsque, gouverneur de la Guadeloupe de 1936 à 1938, il s'était employé à redresser l'économie de l'île. Visionnaire, il la voyait vouée à un développement en faveur du tourisme puisqu'il disait que « La Guadeloupe si riche en beautés naturelles peut et doit devenir un des pôles du grand tourisme »
©guadeloupe
Cette cérémonie s'est déroulée à la salle de délibération de la mairie de Saint-Claude en présence d'Eric Maire, le préfet de Guadeloupe, de plusieurs anciens combattants et d'élus au nombre desquels le sénateur Victorin Lurel et la députée Hélène Vainqueur Christophe, ancien maire de Trois Rivières.
Les Amis de Félix Eboué
Elle s'est achevée par un dépôt de gerbe en mémoire de Félix EBOUE, illustre guyanais, petit-fils d'esclave qui fut le premier haut-fonctionnaire à rejoindre le Général de Gaulle pendant la guerre.
Félix Eboué et le Général de Gaulle


Pour aller plus loin sur Félix Eboué, cliquez ici

V
oir aussi : Félix Eboué, l’homme qui a permis mais n’a pas vu la Libération

Publicité