guadeloupe
info locale

Le poisson-lion, un coûteux intrus dans les eaux de Guadeloupe

mer
Poisson Lion
Le poisson-lion est un désastre écologique et économique, selon le rapport d’un bureau d’études bordelais spécialisé dans l’économie de l’environnement. La rascasse volante impacterait ainsi la pêche, le tourisme et menacerait même la santé humaine.

Il est marron, strié à bandes blanches et noires ; il nage sur le fond avec deux grandes nageoires latérales et une nageoire dorsale. On l’appelle rascasse volante et plus communément poisson-lion. Venu de Floride et de l’océan indien et du Pacifique, il a colonisé les eaux guadeloupéennes. Pas une invasion pacifique : le poisson-lion dévore les juvéniles de poisson corallien. Et c’est un désastre écologique et économique. A tel point qu’en 2019, les eaux de Guadeloupe pourraient se vider de poissons et de coraux. Cette vision apocalyptique, on la trouve dans une étude très détaillée signée Vertigo lab. Une étude économique sur les ravages du poisson-lion dans les Antilles françaises
ECOUTEZ : Ronan Ponnet Guadeloupe 1ère La Radio 

Ronan Ponnet

Et selon cette étude, le poisson-lion coûte chaque année en Guadeloupe dix millions d’euros, vu son impact sur la biomasse.


VOIR AUSSI 

Le poisson-lion, une plaie aux Antilles, mais peut-être aussi une chance...
Poisson-lion : lutter contre sa prolifération en apprenant aux requins et aux murènes à les manger ?

 

 

Publicité