Rodrigue Solitude à nouveau en garde à vue dans le dossier "Respire +"

justice
masques usine respire plus
©Bruno Pansiot-Villon
C'est un retour à la case départ pour celui qui, depuis, assume l'intérim de la direction du CTIG, le Comité du Tourisme des Iles de Guadeloupe. Et une nouvelle fois c'est l'affaire de l'entreprise "Respire +"qui lui vaut d'avoir été placé en garde à vue ce jeudi 06 octobre à la Brigade Financière. Il devrait être présenté cet après-midi devant le pôle judiciaire.

L'affaire s'écrit déjà avec plusieurs pages. Chacune fait mention de tout ce que l'enquête de la Brigade financière y a déjà consigné.
C'est que l'affaire a déjà connu de nombreux rebondissements et le nouveau placement en garde à vue de Rodrigue Solitude démontre avant tout que la justice est déterminée à aller jusqu'au bout de l'enquête. Précisément, il est entendu dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte par le Procureur de la République de Pointe-à-Pître dans le dossier "Respire Plus".

Rappelons que "Respire Plus" est une société de fabrication de masques chirurgicaux installée à Jarry qui fait l’objet depuis plusieurs mois d’une enquête préliminaire pour des faits présumés de détournements de fonds publics, escroquerie aggravée, corruption et prise illégale d‘intérêt..

En avril 2021 on apprenait qu'une enquête préliminaire avait été ouverte à la demande du parquet de Pointe-à-Pitre pour détournement de fonds publics et financement occulte de campagne. Les investigations portaient particulièrement sur les dotations accordées par la Région Guadeloupe à la société Respire Plus, l'usine de fabrication de masques en Guadeloupe. 
Déjà, il y a un an, en septembre 2021, Rodrigue Solitude faisait l'objet d'un placement en garde à vue. On se souvient qu'il avait tenu alors à préciser : "qu'il n'a jamais été actionnaire de la Société Respire Plus, ni lors de sa création, ni par la suite" 

Mais visiblement, cette société autant que l'affaire qui la concerne collent à la peau de celui qui se dit sans aucun lien avec elles.