Rodrigue Solitude a fait l'objet d'une garde à vue dans le cadre d'une enquête sur la société Respire Plus

justice
Respire +
Une garde à vue qui entre dans le cadre d'une enquête menée depuis plusieurs mois par la police judiciaire sur la société Respire Plus. Rodrigue Solitude est aussi l'ancien chef de cabinet du Président de Région, Ary Chalus.

La Société Respire Plus, une société de fabrication de masques chirurgicaux installée à Jarry fait l’objet depuis plusieurs mois d’une enquête préliminaire pour des faits présumés de détournements de fonds publics, escroquerie aggravée, corruption et prise illégale d‘intérêt..

C'est en effet en avril dernier qu'on apprenait qu'une enquête préliminaire avait été ouverte à la demande du parquet de Pointe-à-Pitre pour détournement de fonds publics et financement occulte de campagne. Les investigations portaient particulièrement sur les dotations accordées par la Région Guadeloupe à la société Respire Plus, l'usine de fabrication de masques en Guadeloupe. 

Quelques jours plus tard, à la fin du mois d'avril, la permanence baie-mahaultienne du président de Région Ary Chalus faisait l'objet d'une perquisition. Ary Chalus pour sa part assurait qu'il avait "la conscience tranquille".

Dans un reportage mené par notre rédaction, nous avions montré les interférences entre Respire Plus et son homologue dominicaine "Respire mas". Des interférences qui interpellent les enquêteurs. 

Au début du mois, Respire Plus a connu un nouvel épisode qui s'est joué cette fois devant le Tribunal des Prudhommes. Une salariée s'était pourvue devant cette juridiction pour obtenir d'être payée par ladite société.

En début de soirée, la garde à vue de Rodrigue Solitude a été levée.

Suite à la publication de cet article Monsieur Rodrigue Solitude a mandaté une avocate, Maitre Isabelle Belenus afin d'exercer son droit de réponse que nous publions ici :

"M. Rodrigue Solitude rappelle qu'il n'a jamais été actionnaire de la Société Respire Plus, ni lors de sa création, ni par la suite et exige que cette vérité soit rétablie. Par ailleurs, contrairement à ce qui a été indiqué par Guadeloupe 1ère, M. Rodrigue Solitude n'avait jamais eu à répondre aux enquêteurs concernant le dossier Respire Plus avant le 23 septembre 2021. C'est bien la première fois qu'il est entendu, ce qui lui a donné l'occasion de fournir toutes les explications utiles aux enquêteurs de nature à permettre la manifestation de la vérité."