Crise sociale en Guadeloupe : le collectif SXM Résistance tâte le terrain, à Saint-Martin

social saint-martin
Crise sociale en Guadeloupe : SXM Résistance tâte le terrain
©Hervé Pédurand
Les St-Martinois opposés à l'obligation vaccinale et au pass sanitaire vont-ils rejoindre la mobilisation générale lancée en Guadeloupe ? Le collectif SXM Résistance organise des réunions publiques, pour sonder la population. Les participants échangent des arguments pour ou contre cette idée.

L'île de Saint-Martin va-t-elle emboiter le pas de la Guadeloupe et entrer en grève générale illimitée, à son tour, contre l'obligation vaccinale et contre le pass sanitaire ?
La question est actuellement étudiée, par les collectifs qui avaient déjà fait entendre leur voix, auparavant, sur ces questions, dans la partie française de l'île, où un peu moins de 50% de la population a reçu au moins une première dose de vaccin, contre la Covid-19.

Mais il faut se rappeler que le territoire a récemment connu une poussée de fièvre, entre fin octobre et début novembre, et que des négociations sont d'ores et déjà en cours, entre un collectif de citoyens, la collectivité territoriale et la préfecture de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, autour de revendications sociales et économiques.

Pour autant, le mouvement SXM Résistance, engagé contre l'application de la loi du 5 août 2021, s'interroge, quant à la possibilité de se mobiliser, de concert avec les Guadeloupéens grévistes. Lui aussi entend avoir le choix.
Ses membres prennent le pouls de la population, à travers des réunions publiques.

Hervé Pédurand a assisté à l'une de ces rencontres, organisée sur le front de mer de Marigot, où il s'avère que les personnes favorables au blocage n'étaient pas majoritaires... en tout cas pour celles qui y participaient et qui se sont exprimées. Voici son reportage :

Crise sociale en Guadeloupe : le collectif SXM Résistance tâte le terrain, à Saint-Martin ©Hervé Pédurand - Guadeloupe La 1ère