Le SIAEAG disparaîtra le 1er décembre prochain

consommation
SIAEAG
©Eric Stimpfling
La décision était attendue. Le Syndicat intercommunal d'alimentation en eau et assainissement de la Guadeloupe sera dissous le 1er décembre prochain. Sébastien Lecornu vient d'en informer par courrier les présidents des trois communautés d'agglomération concernées.
C’était acté, c’est désormais daté. Le SIAEG sera dissout le 1er décembre. C’est ce que stipule le ministre des Outremers Sébastien Lecornu, dans une lettre adressée hier au président de la communauté d’agglomération Rivière du Levant Cedric Cornet, à celui de la communauté d’agglomération du Nord Basse-Terre Guy Losbar, à celui de la communauté du nord Grande Terre Jean Bardail et au président du SIAEG Ferdy Louisy.
Un courrier qui tient lieu d’avis d’obsèques. 

« Je vous informe que ce texte sera signé et publié au journal officiel d’ici le 1er décembre »
précise Sébastien Lecornu


Le ministre estime qu’il faut désormais passer à autre chose puisque la situation ne s’est pas redressée et que la carence du syndicat est désormais patente

Moins de deux mois désormais pour tout réorganiser


Dès la dissolution du SIAEG le 1er décembre, les trois communautés d’agglomération Riviera du levant, Nord Grande Terre et Nord Basse-Terre, retrouveront la compétence pleine et entière de distribution de l’eau et d’assainissement. Sébastien Lecornu les exorte donc dès maintenant à prendre les mesures qui s’imposent pour assurer la continuité du service à cette date.

« Il vous appartient dès lors de prendre sans délais les mesures nécessaires pour reprendre la responsabilité et assurer la continuité du service à cette date, dans l’attente d’une nouvelle structuration du service au niveau du territoire » 


Et de leur rappeler que le personnel du SIAEG sera intégré dans ces communautés. Dans les annexes, le ministre détaille la répartition des personnels du Siaeag et de Renoc
- 89 agents iront à la Com d’Agglo Nord Grande Terre
- 98 agents  iront à la CARL
- 46 agents seront reversés dans les effectifs de la CANBT .
C’est le préfet qui établira par arrêté la liste nominative des agents transférés.

Un partage des hommes, un partage également du  patrimoine du SIAEG.


Ces collectivités se verront également attribués les infrastructures et les équipement du syndicat.
Quant à la question de la situation financière catastrophique, elle sera réglée ultérieurement après inventaire précis et apurement ce qui pourrait prendre de longs mois.
En clair, trois priorités sont demandées pour les mesures techniques pour assurer le traitement de l’eau, la reprise du personnel et la mise en place d’un nouveau mode de gestion pour chaque communauté d’agglo à cette échance. 
Sébastien Lecornu conclut en les assurant de l’accompagnement de l’Etat dans cette transition sans en préciser la forme. 

« je compte sur vous pour ce dossier si important pour nos concitoyens »


Reste à savoir maintenant comment vont réagir les présidents des trois communautés d’agglomération. Des élus désormais au pied du mur.

Réactions des syndicats :
©guadeloupe
©guadeloupe


VOIR : Les derniers épisodes précédents ...

SIAEAG... Et après (9 septembre 2020)
SIAEAG : chronique d'une dissolution annoncée... et confirmée (15 juillet 2020)
Les Outre-mer en continu
Accéder au live