Un action de Solidarité pour les Marie-Galantais restés à quai

coronavirus
Action solidarité
Deux associations de Marie-Galante ont mis en place une opération de solidarité pour les Marie-Galantais qui n'ont pu rentrer chez eux à temps. 
De nombreux Marie-Galantais sont bloqués en Guadeloupe. Conséquence de la suspension, dès le 18 mars, des liaisons maritimes sur l'ensemble de l'archipel, décidée par les compagnies et les communes des Saintes, de la Désirade et de Marie-Galante.

Le tribunal administratif de la Guadeloupe, a bien annulé cette décision, le 27 mars, suite à la saisine du préfet, Philippe Gustin. Mais cette décision a provoqué une levée de bouclier des élus Marie-Galantais, donnant lieu à une passe d'arme avec le préfet.

Lundi 30 mars, sous la médiation du président du Conseil régional, un accord est trouvé entre les maires de Marie-Galante et le préfet : les lignes maritimes restent suspendues jusqu'à la levée du confinement et Air Antilles Express continuera d'assurer trois liaisons par semaine. Cependant, le prix du billet reste élevé, hors de portée des porte-monnaies de nombreux Marie-Galantais, obligés de rester sur "le continent".

Deux associations marie-galantaises, Ambition Marie-Galante et le Club des aînés ont souhaité venir en aide à ces parents qui ne peuvent rentrer chez eux, ou à ces lycéens et étudiants obligés de rester confinés à Pointe-à-Pitre, et qui rencontrent des difficultés.

Ecoutez les précisions de Huberte Blaze Udol, la présidente de l'association Ambition Marie-Galante, interrogée par Claude Céprika.

Huberte Udol Blaze - Présidente de l'association Ambition Marie-Galante

Les Marie-Galantais qui ont besoin d'aide peuvent appeler l'association au 0690 55 41 57.