Catastrophe naturelle : Il y a 22 ans, le Mont Cabassou s’effondrait

catastrophes naturelles
Mont Cabassou
Il y a 22 ans, jour pour jour, 10 personnes ont été tuées lors de l’éboulement du Mont Cabassou, à Rémire-Montjoly. Le souvenir de cette catastrophe naturelle reste vif pour beaucoup de Guyanais. Retour sur les faits dramatiques.

La date du 19 avril 2000 reste gravée dans les mémoires des Guyanais. Et pour cause, ce jour, à 13h45, le mont Cabassou s’effondre. 300 000 m3 de boue sont déversés sur la RN3 à Rémire-Montjoly. Lors de l’impressionnant glissement de terrain, une partie de l’usine de produits laitiers la Cilama est emportée.

Dix noms inoubliables

10 personnes périssent sous les décombres : des employés de l’usine, ainsi qu’un père et sa fille qui passent en voiture au mauvais moment. En quelques minutes, Roger Lapiquionne, Henri Courteau, Gérard Gruel, Waldomir Rusland, Etienne Dorlipo et Christelle Dorlipo, Charles Boniface, King Oesman, Patrick Lutchman et Jean-Michel Zacharie disparaissent. Ce sont les victimes de l’une des plus grandes catastrophes que le territoire a connu.

Pour éviter d'autres drames...

Aujourd’hui, le glissement de terrain fait écho. La montagne de Tigre ou le Mont-Baduel sont placés sous surveillance par le bureau de recherches géologiques et minières de la Guyane (BRMG) depuis des mois, en raison des risques d’éboulement. Circulation interdite sur le boulevard Eugène Bassière à Rémire-Montjoly, des habitats illicites détruits pour l’autre… des dispositions prises afin d’éviter une réplique du Mont-Cabassou 22 ans plus tard.